Yunnan

kunming2

Bref aperçu

La province du Yunnan qui couvre 394000 kilomètres carrés, d’une altitude moyenne de 2000 mètres, et compte 42 millions d’habitants, se trouve dans le sud-ouest de la Chine et est limitrophe du Myanmar, du Laos et du Viêt-Nam. Elle a sous sa juridiction 16 départements, préfectures et municipalités. Le chef-lieu est Kunming.

Le Yunnan est l’un des berceaux de la nation chinoise. L’Homme de Yuanmou (Homo erectus yuanmouensis) y vivait il y a 1,7 million d’années. La Route de la Soie méridionale passait également par le Yunnan. Celui-ci possède un paysage magnifique, un écosystème relativement bon, des cimes enneigées, des forêts vierges, des vallées profondes, de grands fleuves, des lacs du plateau, des forêts de pierres et des grottes. 25 minorités ethniques vivent au Yunnan qui présente ainsi une grande variété de langues et de coutumes.

Le Yunnan compte 10 zones paysagères nationales et 48 zones paysagères provinciales. Les principaux circuits touristiques sont celui du sud-est: Kunming – Forêt de pierres – Grotte de Alu – Puzhehei de Qiubei – Lubuge de Luoping; celui de l’ouest: Kunming­Chuxiong – Baoshan – Dehong; celui du nord-ouest: Kunming – Dali – Lijiang – Deqen; et celui du sud-ouest: Kunming – Simao – xishuangbanna.

Le Yunnan qui est limitrophe de l’Asie du Sud-Est, possède une bonne infrastructure, de riches ressources touristiques et des équipements excellents, Il est donc une grande province touristique et la destination idéale des touristes.


Sites touristiques

Kunming
Kunming est la capitale de la province du Yunnan et l’une des célèbres villes historiques et culturelles de la Chine. Elle couvre 15561 kilomètres carrés, à 1985 mètres d’altitude, et compte 4,55 millions d’habitants. Avec une température moyenne de 15,1°C par an, elle surnommée « Ville de l’éternel printemps ».

Kunming est desservi par les chemins de fer Guiyang – Kunming, Chengdu – Kunming, Kunming – Hanoi et Nanning – Kunming et de nombreuses routes. 70 lignes aériennes relient Kunming aux villes grandes et moyennes du pays et à Bangkok, Chiang Mai, Rangoon, Viantiane, Kuala Lumpur, Singapour, Séoul, Hanoi, Osaka, Hong Kong et Macao.

Les sites naturels et humains sont nombreux à Kunming. Les plus célèbres sont la Foire mondiale de l’horticulture, le village des ethnies du Yunnan, la Forêt de pierres, les grottes de Jiujiang, le parc forestier des monts de l’Ouest, le pavillon de la Grande Contemplation, l’étang du Dragon noir, le temple des Bambous, le temple d’Or, la source chaude de Anning, le temple Yuantong et le parc de Zheng He.

Foire mondiale de l’horticulture : La Foire mondiale de l’horticulture, organisée en 1999 à Kunming, se trouve dans la zone paysagère du temple d’Or, à 6 km du centre­-ville. Sur 2,l8 millions de mètres carrés, la foire présente 5 salles d’exposition, 6 jardins thématiques, 34 jardins des provinces et municipalités chinoises, 34 jardins de pays étrangers et d’organisations internationales, et 9 jardins d’entreprises. Elle possède une série complète d’installations de services.

Parc forestier des monts de l’Ouest : Les des monts de l’Ouest dont le sommet est le mont Taihua s’étendent sur 40 km et sont de 2500 mètres d’altitude, sur la rive ouest du lac Dianchi, à 15 km de Kunming. Vus des rives est ou sud du Dianchi, les monts de l’Ouest ressemblent à une jeune fille à longue chevelure couchée sur le dos dans le lac Dianchi. Les principaux sites sont le temple du Pavillon majestueux (Huating si), le temple de la Splendeur suprême (Taihua si), le temple des Trois Purs (Sanqing si), la porte du Dragon (Longmen) et la tombe de Nie Er, grand musicien de Chine.

Lac Dianchi : Sixième lac d’eau douce de Chine, le Dianchi est appelé aussi lac de Kunming, et est comparé à une perle sur le plateau. C’est fort agréable de se promener en bateau dans ce lac vaste parsemé ça et là des voiles de bateaux. Dès le mois de novembre, des mouettes viennent de la Sibérie et suscitent chez les habitants de Kunming l’amour des oiseaux et de la nature.

Village des Ethnies du Yunnan : Occupant 100000 mètres carrés, ce village des Ethnies du Yunnan est à 8 km au sud de Kunming, au bord du Dianchi au nord et adosse à l’ouest aux monts pittoresques de l’Ouest. Avec ses 14 hameaux des Dai, Bai, Yi, Naxi, Jinuo, Lahu, Bulang, Va, Tibétains, Hani, Jingpo, Drung et Zhuang, et la maison des Mosuo, ce village est le microcosme des minorités ethniques du Yunnan et un parc de leur communauté.

Zone paysagère de la forêt de Pierres (Shilin) : La mystérieuse forêt de Pierres se trouve dans le district de Shilin, à 84 km du centre-ville de Kunming. Elle comprend la grande forêt de Pierres (Da shilin), la petite forêt de Pierres (Xiao shilin), la vieille forêt de Pierres (Gu shilin), le lac Long (Changhu), le lac de Lune (Yuehu) et la chute du Dragon volant (Feilong pu), sur une superficie de 350 km2. C’est le plus haut paysage karstique du monde, et les rochers singuliers sont innombrables.

Parc de la Grande Contemplation (Daguan gongyuan) : Situé à 7 km à l’ouest de Kunming, le parc comprend un plan d’eau, le pavillon de la Grande Contemplation, le pavillon Louwailou, les jardins Lu, Gen et de Cyprès, et un parterre. Le pavillon de la Grande Contemplation, reconstruit en 1882, est particulièrement remarquable. Il est en structure de bois dur nommé nanmu, et a des corniches relevées et un décor raffiné de classicisme.

Zone paysagère du temple d’Or (Jindian) : Située sur le mont du Phénix chantant (Mingfeng shan), à 11 km au nord de Kunming, la zone comprend le pavillon de cuivre, la «bannière à sept étoiles», «l’épée à sept étoiles», la «grande cloche Yongle», qui sont autant de curiosités rares. Elle présente aussi le plus grand jardin de camélias de Chine.

Zone paysagère de Jiuxiang : Elle se trouve dans le nord-est du district de Yiliang, à 90 km du centre-ville de Kunming. Elle comprend la vallée Yingcui, la grande vallée souterraine, la rivière souterraine et le «champ divin». Les voyageurs peuvent visiter la vallée Yingcui, surnommée «vallée des Amoureux» à bord de bateau. Les grottes de Jiuxiang sont si superbes qu’elles sont nommées «musée des grottes» et «mystérieux héritage de la terre».

Deqen
Le département autonome tibétain de Deqen (23870 km2 et 334000 habitants) est dans le nord-ouest du Yunnan et limitrophe du Tibet et du Sichuan. C’est la région la plus haute du Yunnan, et son chef-lieu Shangri-La se trouve à 3200 mètres d’altitude. Les principaux sites de Deqen sont : les monts neigeux de Meili et de Baimang, les gorges du Saut du tigre (Hutiaoxia), Bitahai, Napahai, Terrasse d’eau blanche (Baishuitai), et les lamaseries Songzanlin et Dongzhulin. Les fêtes traditionnelles sont la course de chevaux du 5 du 5e mois lunaire, la fête Kuoshi des Lisu tombant le 21 décembre, et la fête Gedong, une fête religieuse du 29 du 11e mois lunaire.

Terrasse d’eau blanche (Baishuitai) : Elle se trouve dans le village de Baidi à 101 km du chef-lieu du district de Shangri-La. Baidi (Terre blanche) est le berceau de la culture dongba des Naxi, et Baishuitai, un vaste dépôt calcaire (trois kilomètres carrés) à paliers, est le haut-lieu de la religion dongba. C’est un endroit qui mérite que l’on s’y attarde.

Lac de la Pagode verte (Bitahai) : Située à 25 km du chef-lieu du district de Shangri-La, la réserve naturelle de Bitahai protège des forêts vierges et le lac du plateau Bitahai. Entouré d’arbres, le lac occupe 1,6 million de mètres carrés et est profond de 20 mètres. L’eau est transparente à dix mètres. Au milieu du lac, un îlot verdoyant de 3569 mètres d’altitude ressemble à une pagode verte.

Cime de Kagebo du mont neigeux de Meili : La cime de Kagebo, de 6740 mètres d’altitude, est le sommet du mont neigeux de Meili, et aussi le pic le plus élevé du Yunnan. Elle est située dans le district de Deqen, à 184 km du chef-lieu du district de Shangri-La. La cime de Kagebo est la première des huit cimes divines des régions habitées de Tibétains, et un haut-lieu du bouddhisme tibétain. Le glacier s’étend de 5500 mètres d’altitude aux forêts de 2700 mètres d’altitude. C’est un rare glacier en basse latitude et à haute altitude.

Lijiang : La préfecture de Lijiang (20600 km2 et 1,07 million d’habitants) se trouve dans le nord-ouest du Yunnan. Le chef-lieu du district de Lijiang est à 540 km de Kunming et est desservi par liaisons aériennes et routières.
La vieille ville de Lijiang (le bourg de Dayan), a été classée patrimoine culturel mondial par l’Unesco. Lijiang se fait remarquer par ses monts et rivières, sa vieille ville et les coutumes ethniques. Les principaux sites sont: le mont neigeux du Dragon de jade (Yulong xueshan), les gorges du Saut du tigre sur le fleuve aux Sables d’or (Jinsha jiang), le premier virage du Changjiang, les camélias du temple Yufeng, le parc de la Source de jade (Yuquan gongyuan), le Bureau du tusi Mu, le bourg de Dayan et le lac Lugu de Ninglang.

Vieille ville de Lijiang : Appelée aussi le bourg de Dayan, la vieille ville de Lijiang (1,4 km2) se trouve au centre de Lijiangba et à 2400 mètres d’altitude. Elle est renommée pour la disposition scientifique de ses maisons et présente une grande valeur architecturale. C’est un chef-d’œuvre de l’urbanisme chinois ancien.

Premier virage du Changjiang : Le premier virage du Changjiang se trouve au bourg de Shigu, à 53 km du chef-lieu du dis­trict de Lijiang. Le fleuve aux Sables d’or, cours supérieur du Changjiang, dévale des monts de Hengduan vers le sud. Mais le mouvement tectonique obligea le fleuve à changer de direction. Il fait un brusque virage au bourg de Shigu et se dirige vers le nord-est.

Mont neigeux du Dragon de jade (Yulong xueshan) : Le mont neigeux du Dragon de jade, avec 13 pics, s’étend sur 35 km, à 15 km au nord du chef-lieu du district de Lijiang. Des arbres industriels, des plantes médicinales et des fleurs d’agrément y sont distribués à différentes altitudes, selon les conditions climatiques. C’est là aussi le célèbre lieu producteur d’azalées. Les touristes peuvent atteindre la zone couverte de neige, à 4500 mètres d’altitude, par le téléphérique long de 2968 mètres, même en été.

Lac Lugu de Ninglang et coutumes des Mosuo : Le lac Lugu est dans le canton de Yongning, district de Ninglang, à 200 km au nord-est de Lijiang. Six îlots sont disséminés dans ce lac limpide, entouré de collines verdoyantes. Les Mosuo riverains conservent encore les coutumes de la société matrilinéaire. L’homme et la femme habitent chez leur mère et entretiennent des relations conjugales sporadiques. Une femme aînée préside aux affaires familiales.

Bureau du tusi Mu : Ce Bureau du tusi nomme Mu qui gouverna, de père en fils, Lijiang depuis la dynastie des Yuan, se trouve dans le bourg de Dayan. Le pavillon Wanjuan en est la construc­tion la plus imposante. A ses deux côtés s’alignent les habitations des Naxi. Au haut du pavillon Wanjuan, on a une vue panoramique de Lijiang. Le Bureau du tusi Mu est une importante fenêtre de la civilisation des Naxi.

Dali
Le département autonome bai de Dali (29459 km2 et 3,28 millions d’habitants) se trouve dans le nord-ouest du Yunnan. Le chef-lien est Dali, à la jonction des routes Yunnan-Myanmar et Yunnan-Tibet, et est la plaque-tournante des communications du Yunnan de l’Ouest. Situé à 344 km de Kunming, Dali est desservi par l’avion, le train et l’autobus.

Vieille ville de Dali : Construite au début de la dynastie des Ming (1368-1644), la vieille ville de Dali est entre le lac Erhai à l’est et le mont Cangshan à l’ouest. Elle se distingue par le classicisme et la sérénité de l’environnement : tour imposante de l’entrée de la ville, de nombreux vestiges, rues calmes, cours plantées de toutes sortes de fleurs.

Erhai : Erhai est le principal lac d’eau douce de la Chine du Sud-Ouest. Il couvre 250 kilomètres carrés, entre Er’yuan au nord et Xiaguan au sud. Erhai est depuis toujours le berceau de la population de Dali. De nombreuses histoires émouvantes et des légendes y circulent de bouche à oreille. Ce fait montre la richesse des vestiges culturels de Dali.

Trois pagodes du temple Chongsheng : Les trois pagodes se trouvent à un kilomètre au nord-ouest de la vieille ville de Dali. Construites entre 823 et 859, règne Fengyou du royaume de Nanzhao, elles faisaient partie du temple Chongsheng. L’une d’elles est la pagode des Mille éveils (Qianxun ta), 69,13 mètres de haut, ru briques et à 16 étages, Les deux autres, de 43 mètres de haut, sont les pagodes octogonales en briques, à dix étages.

Source des Papillons (Hudie quan) : La source est à 25 km au nord de la vieille ville de Dali. Des arbres entourent ce lac aux eaux limpides. Le 15 du 4e mois lunaire est la fête traditionnelle de Bai, où les jeunes viennent chanter et danser autour du lac, qui attire un grand nombre de papillons autour de cette date. Les jeunes hommes et jeunes filles bai, vêtus de leurs plus beaux habits, chantent leurs chants folkloriques, dans une atmosphère on ne peut plus animée.

Mont Cangshan : Ce mont s’étend sur 50 km sur la rive ouest du lac Erhai, comme une barrière verte. Les 19 pics imposants du Cangshan font un contraste frappant avec l’élégance frêle du Erhai. Les nuages, la neige, la forêt, les sources, les rochers et les fleurs du Cangshan forcent l’admiration de tous les visiteurs. Le mont Cangshan est une réserve naturelle et aussi un parc. L’administration locale a fait construire, à 2600 mètres d’altitude, une voie longue de 18 km permettant aux voyageurs d’admirer à leur aise les beaux sites de ce mont merveilleux.

Xishuangbanna
Situé dans le sud du Yunnan, le département autonome Dai du Xishuangbanna occupe 19125 kilomètres carrés et compte 848000 habitants. Il est riche en sites naturels et humains : culture et coutumes de minorités ethniques, forêt de pluie tropicale, plantes d’agrément et animaux sauvages. Les principaux sites sont : le jardin botanique tropical de Mengcang, les pagodes blanches de Manfeilong, le jardin Dai du Xishuangbanna, la vallée des éléphants sauvages, la forêt de pierres vertes, le parc forestier, le jardin des coutumes de minorités ethniques, le banian de Daluo, le jardin des Dai de Gantanba, le village montagnard des Jinuo, et les ruines de la rue où siégeait l’administration accréditée par l’autorité centrale. Elle a ouvert des circuits touristiques à la frontière sino-birmane et dans le fleuve Lancang.

Vallée des éléphants sauvages : Située à 36 km au nord de Jinghong, près de la route nationale 213, la vallée des éléphants sauvages fait partie de ta réserve naturelle nationale du Xishuangbanna. La forêt dense de cette vallée est l’habitat de ces animaux géants et aussi de papillons multicolores. Sur une galerie suspendue, les touristes peuvent observer la vie des éléphants.

Parc Manting : Le parc Manting signifie ru langue des Dai le « Jardin des âmes ». Situé à 2 km du centre-ville, le parc est contigu à la zone de tourisme et de vacances du Xishuangbanna. Ce vieux parc regroupe aussi un hameau, un temple et une pagode bouddhiques, et constitue le plus beau fleuron de la zone paysagère du Xishuangbanna.

Parc des Dai du Xishuangbanna : Situé à 27 km au sud de Jinghong, le parc des Dai regroupe cinq villages naturels et constitue le seul parc qui présente l’histoire des Dai, leur culture, leur religion, leurs coutumes, leur architecture, leur art vestimentaire et leurs spécialités culinaires. Tous les jours, les touristes peuvent y vivre la joyeuse fête de l’aspersion d’eau des Dai.

Mont à Singes du Xishuangbanna : Le mont à Singes est situé à quatre kilomètres de la route Jinghong-Ganlanba. Les voyageurs peuvent prendre le téléphérique pour franchir des rapides. C’est là un royaume d’arbres géants et d’herbes, mêlés de cris de singes, à côté de pagodes et de sources qui abreuvent les pigeons et les paons. Partout on constate l’harmonie entre la nature et l’homme.

Zhoucheng : Situé à 23km au nord de la vieille ville de Dali, Zhoucheng regroupe 1500 familles et est le plus grand village des Bai à Dali. Les touristes peuvent y visiter des maisons et des foires des Bai, et des ateliers de batik, assister à des noces, goûter de la cuisine des Bai et acheter des articles d’art artisanal.

Jardin botanique tropical de Mengcang : Ce jardin du bourg de Mengcang, district de Mengla, se trouve sur une île du fleuve Luosuo, à 79 km de Jinghong. La température moyenne de 21,5°C par an et les fortes pluies favorisent la culture et la reproduction des plantes tropicales. Ce jardin de 5000 m2 regroupe trois mille espèces de plantes tropicales de Chine et de pays étrangers. C’est l’un des trésors de plantes tropicales et subtropicales du monde. On peut y visiter le parashorea chinensis, arbre géant protégé en priorité, l’antiaris toxicaria et le nénuphar géant dont une feuille peut supporter le poids d’un enfant.

4 thoughts on “Yunnan

Laisser un commentaire