Ningxia

ningxia2

Bref aperçu

S’étendant dans la partie nord-ouest de la Chine, la région autonome Hui du Ningxia a une superficie de 66400 km2 et une population de 5,3 millions d’habitants, avec une altitude variant entre 1100 et 2200 m. Le Ningxia est limité par la province du Shaanxi à l’est, par celle du Gansu au sud-ouest et par la région autonome de la Mongolie intérieure au nord-ouest. Cette région compte sous sa juridiction trois villes, 18 districts dont 2 ont le niveau de ville et 6 préfectures.

La région du Ningxia est un des berceaux de la civilisation chinoise. Les vestiges de Shuidonggou au bord du fleuve Jaune témoignent qu’elle était déjà habitée il y a 30000 ans. Dans la zone intermédiaire entre la Plaine centrale cultivée et celle où vivent les tribus nomades, on retrouve des objets laissés par les cultures des Xia de l’Ouest et les migrants des régions frontalières qui ont apporté l’islam. Le Ningxia a de nombreux monuments historiques: la nécropole des Xia de l’Ouest appelée les Pyramides de Chine, les 108 stupas près des gorges de Qingtong de formes typiques, les peintures rupestres des monts Helan, la bande forestière créée pour protéger du désert à Shapotou, inscrite par l’ONU sur la Liste des meilleurs ouvrages écologiques du globe, etc. Parmi les beautés naturelles, citons: l’île aux oiseaux du lac Sablonneux, les monts Helan et Liupan, le désert à perte de vue, les rives du Fleuve Jaune.

Le Ningxia compte une vingtaines d’ethniques minoritaires mais le tiers de sa population sont des Hui. C’est dans cette région qu’ils forment des communautés musulmanes importantes dont les coutumes, la vie culturelle, l’habillement et la musique sont marqués par l’Islam.

Le Ningxia compte des sites célèbres : la nécropole des Xia de l’ouest, la bande forestière à Shapotou inscrite par l’ONU sur la List des 500 meilleurs ouvrages écologiques du globe, la capitale Yinchuan, les grottes du mont Xumi, la pagode Haibao, etc. Diverses activités sont proposées aux touristes : excursion à dos de chameau dans le désert de Tengger, une promenade sur le fleuve Jaune en radeau fait en peaux de chèvre.

La région du Ningxia cherche à exploiter ses diverses ressources ainsi que ses infrastructures de transports, de télécommunication et du tourisme.


Sites touristiques

La zone touristique d’Yinchuan
La zone touristique d’Yinchuan encercle cette ville est la capitale de cette région autonome hui du Ningxia. Adossée à l’ouest aux monts Helan et traversée par le fleuve Jaune à l’est, cette zone couvre 4399 k m’. Avec une histoire millénaire elle a été classée par le gouvernement parmi les cent villes culturelles et historiques du pays. La ville d’Yinchuan proprement dite compte trois arrondissements et deux districts.

Certaines ruines rappellent le passé de Yinchuan qui fut le siège de Xingqingfu, capitale des Xia de l’ouest (1038-1228). La nécropole des Xia de l’ouest au pied des monts Helan en témoigne. Aujourd’hui cette ville reflète les us et coutumes des Hui qui, avec leurs mosquées lui donnent un aspect particulier.

Les moyens de transports se développent à Yinchuan. En plus de routes rayonnant dans diverses directions, des lignes aériennes et ferroviaires reliant Yinchuan à d’autres villes importantes de Chine: Beijing, Shanghai Guangzhou, Xi’an, Lanzhou, Chengdu, Wuhan et Urumqi. Les télécommunications progressent et à Yinchuan même il y a 6 hôtels à étoiles et 30 sur l’extérieur, avec une capacité d’accueil de 3000 lit.

La ville de Yinchuan est appelée à devenir un centre économique, important dans le nord-ouest du pays. En ville, on peut visiter la pagode Haibao, la pagode du temple Chengtian, la mosquée de Nanguan puis des lieux de divertissement près des lacs Xi, Bao et Heiquan ainsi que la zone touristique du lac Sablonneux et celle de Jinshui (Eau d’Or).

La zone touristique du lac Sablonneu :  Elle est située dans le district de Pingluo à 56 km au nord de Yinchuan, d’un lac au fond sableux qui lui a donné son nom. On peut y admirer de beaux paysages au-delà de la Grande Muraille. Elle est un des 35 sites intéressants de la Chine.

La pagode Haibao :  Située dans la banlieue nord de Yinchuan, la pagode Haibao est appelée aussi ‘pagode du Nord’. Grâce à son style architectural très original, elle fait partie du patrimoine culturel national. Cette pagode se trouve dans un ancien temple bouddhique qui est devenu le siège de l’Association du Bouddhisme du Ningxia.

La pagode du temple Chengtian :  Située à Yinchuan, la pagode du temple Chengtian est aussi connue sous le nom de « pagode de l’Ouest ». Construite en 1050, cette pagode était un lieu sacré pour les Xia de l’Ouest. Haute de 64,5 m et de forme octogonale, cette pagode construite en briques compte 11 étages. Au sommet de cette pagode, on a une belle vue sur Yinchuan. Elle est devenue le musée du Ningxia.

La mosquée de Nanguan : Cette mosquée, établie dans la ville de Yinchuan, fut construite à la fin de la dynastie des Ming et couvre 2074 m. Les dômes verts et le minaret évoquent bien le style typique d’architecture musulmane. Le grand dôme au centre de la salle a un diamètre de 9,5 m.

La Cité cultuelle de la Chine : Située à 30 km de Yïnchuan, cette cité présente les miniatures des mosquées célèbres dans le monde, des vestiges rares des Xia de l’Ouest et des sapèques de la Chine ancienne. C’est aussi un lieu de villégiature.

La zone touristique des monts Helan
Cette zone touristique se trouve dans la région montagneuse du Helanshan qui longe le fleuve Jaune entre la Plaine de Yinchuan et le Plateau Alax. D’après des records historiques, les monts Helan étaient couverts d’arbres bleu semblant aux chevaux que les nomades du nord appelaient Helan, d’où vient son nom.

Dans l’antiquité, cette région était habitée par diverses ethnies qui nomadisaient dans le nord de la Chine. En 1982, elle fut classée parmi les réserves naturelles nationales. De là, on peut visiter la nécropole des Xia de ‘Ouest, les deux pagodes de Baisikou, les peintures rupestres des monts Helan et la Cité cinématographique de la Chine de l’Ouest.

La nécropole des Xia de l’Ouest : Située au pied est des monts Helan et à 35 km de Yinchuan, cette nécropole occupe le 10e

rang sur la liste des sites pittoresques du pays. La nécropole mesure 5 km d’est en ouest sur 10, soit une superficie qui est à peu près la même que celle des Treize Tombeaux des Ming à Beijing. On y trouve 9 tombeaux d’empereurs des Xia de l’Ouest et 140 ceux des membres de la famille impériale pour la plupart de forme pyramidale.

Peintures rupestres des monts Helan : Ces peintures furent réalisées par plusieurs peuplades nomades du nord de la Chine à l’époque des Printemps et Automnes, des Royaumes combattants et des Xia de l’Ouest. Ce vaste ensemble rupestre expose les modes de vie de ces peuplades, leurs conceptions religieuses, les guerres, les activités culturelles, l’élevage et la chasse, etc. D’un style énergique, simple et naïf, elles sont d’une grande valeur artistique. C’est dans le col Helan à 40 km de Yinchuan que l’on peut accéder à ce site intéressant.

Les deux pagodes de Baisikou : Au pied est des monts Helan et à 45 km de Yinchuan, Baisikou servait en été de palais impérial à l’empereur Li Yuanhao des Xia de l’Ouest. Il ne reste que deux pagodes en briques, l’une à l’est de 13 étages et l’autre à l’ouest de 14 étages. Elles représentent des vestiges historiques des Xia de l’Ouest.

La Cité cinématographique de la Chine de l’Ouest : Etablie grâce à l’initiative de l’écrivain Zhang Xianliang, cette cité est devenue célèbre par les films qui y ont été réalisés comme celui du Sorgho Rouge. Elle se trouve À 30 km à l’ouest de Ylnchuan, dans un fortin militaire de la dynastie des Ming (1368-1644). Créée il y a une dizaine d’années, on peut la visiter et découvrir les décors du tournage d’une dizaine de films connus ainsi que la cinémathèque.

La zone touristiques de Zhongwei
Zhongwei, ville célèbre au-delà de la Grande Muraille, est situé dans le sud-ouest du Ningxia et à la lisère du désert de Tengger. Les lignes ferroviaires Baotou-Lanzhou, Baji-Zhongwei et la route nationale 109 y passent. Le district de Zhongwei compte des sites intéressants à visiter comme le « Sable Sonore », Dragon de fer traversant le sable, des norias du fleuve Jaune, etc.

La zone de Shapotou : A 15 km de Zhongwei et à la lisère du désert de Tengger, cette zone de Shapotou est célèbre pour la bande forestière qui a été pour protéger du désert. On peut y découvrir les ‘dunes qui chantent’ en se laissant glisser dans les sables sonores, se promener sur le fleuve Jaune sur un radeau en peaux de chèvre, faire une excursion à dos de chameau dans le désert de Tengger et visiter les norias du fleuve Jaune.

Le temple Gaomiao (Zhongwei) : C’est à Zhongwei que se trouve le temple Gaomiao qui fut construit pendant le règne de l’empereur Yongle de la dynastie des Ming. Sur une terrasse de 4000 m2 se dresse un ensemble de bâtiments disposés en hauteur, des pavillons reliés entre eux par des ponts. C’est un des plus anciens ensembles d’architectures du Ningxia.

La zone touristiques de Qingtong
Cette zone touristique comprend les gorges de Qingtong et les régions environnantes. Près du barrage du fleuve Jaune, passent les lignes ferroviaires de Baotou-Lanzhou, Da-Gu et la route nationale 109. On retrouve dans cette région des vestiges historiques de l’ancien canal construit il y plus de 2000 ans et un groupe de 108 stupas. On peut visiter le barrage du fleuve Jaune, l’île aux oiseaux, les temples du mont Niushou et un tronçon de la Grande Muraille des Ming. Les touristes apprécieront la beauté de cette région, y découvrir les us et coutumes de la population Hui ainsi que divers ouvrages hydrauliques importants du Ningxia.

Les 108 stupas : Dans les gorges de Qingtong et à 76 km de Yinchuan, on peut admirer une groupe de 108 stupas de forme originale. C’est un des quelques ensembles de stupas anciens existant en Chine.

La zone touristiques de Guyuan
Cette zone s’étend autour du district de Guyuan, qui est un noeud de communications de la région autonome avec les routes Ping-Yin, Xi-Lan, Lan-Yi et la ligne ferroviaire Baoji-Zhongwei. A Guyuan, on peut visiter les grottes du mont Xumi qui sont parmi les plus célèbres de Chine, les ruines de la Grande Muraille des Qin et le mont Liupan. Un long itinéraire touristique a été tracé comprenant Guyuan, le district de Jingyuan, les villes de Xi’an, de Lanzhou et de Yinchuan.

Les grottes du mont Xumi : Au pied du mont Xumi à 55 km au nord-ouest de Guyuan, les grottes du mont Xumi sont près de la passe Shimen qui était un relais sur la Route de la Soie. Ces grottes furent sculptées à a fin des Wei du Nord (386-534). Dans 22 d’entre elles il y a des statues d’une grande finesse datant des Wei du Nord, mais aussi de l’époque des Zhou du Nord, des Sui et des Tang. Ces grottes font partie des trésors artistiques de l’art bouddhique en Chine.

Les tronçons de Grande Muraille : Dans la région du Ningxia, on peut découvrir des ruines de la Grande Muraille qui y avait été construite des Qin ( 221-207 av. J.-C.) aux Ming (1368-1644). Le plus long tronçon datant des Ming mesure 190 km; il longe la rivière Lingwu mais le plus célèbre est celui à Sanguankou dans les monts Helen. Les ruines de la grande Muraille des Qin se trouvent au nord du district de Guyuan. La Grande Muraille au Ningxia avait été surtout construite avec de la terre et des pierres et non en briques comme celle Badaling de Beijing.

Sites pittoresques du mont Liupan : Située dans le sud du Ningxia, cette région est connue pour être un îlot de verdure sur le Plateau de Loess. La région du mont Liupan jouit d’un climat tempéré. En 1935, quand le président Mao Zedong conduisait l’Armée rouge de Chine qui franchit ce mont, il écrivit son célèbre poème intitulé Mont Liupan; on sait aussi que Genghis Khan s’y reposa durant la conquête des Xia de l’Ouest. Notons le site de Jingheyuan et les grottes du mont Xumi qui étaient fréquentaient au temps de la Route de la Soie.


Cuisine

La cuisine du Ningxia est caractérisée par la gastronomie musulmane à laquelle s’ajoutent ici ou là des spécialités locales.

Plat musulmans
La fondue mongole : Le mouton du Ningxia jouit d’une grande réputation pour sa chair exquise. Les convives trempent des émincés de mouton dans l’eau bouillante avec des choux, du vermicelle à base de soja et divers assaisonnements.

Méchoui : Le méchoui a une longue histoire. C’est un mouton entier rôti sur les braises d’un feu de bois dont les invités mangent les morceaux avec la main.

Carpe du fleuve Jaune à la sauce aigre-douce : La carpe du fleuve Jaune est connue pour sa chair délicieuse et tendre, riche en protéine. On la mange, accompagnée d’une sauce aigre-douce.

Mouton au lycium (lyciet) : Le Tangyang, une espèce de mouton préparé avec du lycium est une spécialité du Ningxia. Faire sauter les émincés de mouton et des lyciums trempés dans l’eau. C’est un mets savoureux qui est aussi fortifiant.

Goûts alimentaires des Hui
La galette grillée : Préparée avec de la farine et de l’huile, la galette grillée est très appréciée dans cette région.

Nouilles grillées : Lors des fêtes musulmanes de Bairam, de Corban, les Hui offrent à leurs hôtes des nouilles frites. Celles-ci sont délicieuses, croustillantes et de forme originale.

Le thé aux 8 Trésors : Les Hui aiment la saveur du thé à laquelle ils mêlent celles de sucre cristallisé, longane, sésame, raisins et abricots secs, lycium et jujube. Il est souvent servi dans un bol et une soucoupe posés sur un plateau.

Entrailles de mouton : Les entrailles ainsi que la tête, les poumons, le foie et les tripes de mouton, sont mijotées dans l’eau additionnée d’huile pimentée. On y ajoute des oignons, du piment, du glutamate de monosodium.

Boisson désaltérante : Elle est préparée à partir d’un mélange de farine et de graisse de boeuf ou de mouton. On y ajoute du sel, des oignons, du glutamate de monosodium, etc. Elle peut être servie dès qu’on y a ajouté de l’eau bouillante. Elle calme la faim et étanche la soif.

Feuille de farine filtrée : Couper la feuille mince de farine filtrée à plusieurs reprises en nouilles. Ce genre de nouilles se mangent assaisonnées de vinaigre, de sauce de soja, de sel, d’huile pimentée.


Magasins

Les cinq produits colorés importants du Ningxia sont:

Le lycium rouge : C’est une plante médicinale rare, utilisée surtout dans la pharmacopée chinoise. Il jouit d’une grande réputation dans le pays et à l’étranger pour sa peau mince, sa chair épaisse et peu de pépin, etc. Il a de grandes propriétés nutritives et toniques.

La réglisse jaune : Le Ningxïa abonde en réglisse. Elle était offerte en tribut à la famille impériale dans l’antiquité. Elle est employée dans la pharmacopée traditionnelle comme adoucissant, en cas d’indigestion et pour la nutrition des poumons et de la rate.

La pierre bleue des monts Helan : Les pierres des monts Helan ont une fine texture. On les emploie dans la fabrication des pierres à encre, des presse-papiers, des sceaux et dans la sculpture.

Les peaux blanches du mouton : Le mouton du Ningxia appartient à une espèce de qualité supérieure. La peau de l’agneau de 30 jours est très recherchée et elle figure parmi les importants produits d’exportation du Ningxia.

La plante noire dite facai : Elle pousse dans les déserts de la Chine du Nord. De teinte bleue ou brune, cette plante devient noire en séchant. Elle ressemble à des cheveux. Elle contient de nombreux éléments nutritifs dont des protéines, du calcium, du phosphore et du fer. Elle facilite la digestion. Elle est très appréciée par les habitants de Hongkong et de Macao.

Par ailleurs, on peut trouver aussi de beaux tapis, des couvertures de laine ainsi que bon nombre de produits frais: carpes du fleuve Jaune, poissons-pigeons et graines des melons, etc.