Jilin

jilin2

Bref aperçu

La province du Jilin qui est l’un des trois territoires noirs, fertiles, a une abondance de produits: céréales, bois, minéraux, etc.

Jilin est l’une des six régions forestières de la Chine. Dans l’est, s’étend la chaîne des monts Changbai, surnommée « Mer de forêts Changbai », où poussent des arbres anciens. 7,769 millions d’ha de forêts représentent 41,3% de la superficie de cette province. La production de bois par ans est de 6 millions de m3, soit la deuxième place du pays.

La province du Jilin est riche en ressources minières. Parmi les 136 produits minéraux découverts, il y en a 75 dont les réserves ont été vérifiées. Les réserves de schiste bitumineux occupent la première place dans le pays et celles de chrome, de nickel, de molybdène, de cyanite, d’andalu site, de calcaire, de graphite, de plâtre, de gangue, de talc, d’argile réfractaire, de mudstone, etc. aux premiers rangs du pays. Par ailleurs, les réserves d’or, d’argent, de pétrole, de gaz naturel et de charbon sont aussi abondantes.

Jilin est le pays natal des « trois trésors de la Chine du Nord-Est »: ginseng, jeune pousse de bois de cerf et martre. Les productions de ginseng et de jeune pousse de bois de cerf sont dans la première place du pays. Le ginseng Xinkaihe à Ji’an est le meilleur du monde. Parmi les quelque 2700 d’espèces de plantes sauvages découvertes, il y en a plus de 900 pharmaceutiques, 70 utilisées à la préparation des épices et des aliments nutritifs, 80 champignons comestibles. L’amadouvier, le gustrodia elata, hericium erinaceurs, l’huile de grenouille sont bien appréciés par les consommateurs.

Juin est riche de ressources touristiques. Il y a 12 zones touristiques, 349 attractions touristiques, 92 lieux de visite, 35 réserves naturelles, 8 sites pittoresques, 104 unités pour la protection des objets et des monuments au-dessus du niveau provincial, 21 parcs forestiers nationaux, 3 zones de vacances et de tourisme de niveau provincial.


Sites touristiques

Changchun
Située au centre du Jilin et dans la plaine Songliao, la ville de Changchun s’étend sur une superficie de 20000 km2 et compte 6,77 millions d’habitants. Changchun est la capitale du Jilin et aussi un centre politique, économique, culturel et de communication de cette province. Elle est une des bases importantes qui fabriquent des automobiles. La culture scientifique est prospère. Des deux côtés des rues larges et bien alignées, les arbres sont verdoyants au printemps et en été, et enneigés en hiver Changchun, une ville pittoresque, est surnommée « ville de forêts » et « ville printanière au-delà de la Grande Muraille ».

Le palais impérial du Mandchoukouo fantoche : Dans le nord-est de Changchun, le palais impérial du Mandchoukouo fantoche couvre 43000 m2, était l’endroit où Puyi Ainsi Gioro, dernier empereur des Qing (1644-1911) monta sur le trône pour la troisième fois. Au début de 1934, le « Mandchoukouo » fut rebaptisé Empire Mandchou et « l’exécutif » en fut déclaré l’empereur avec le nom de règne Kangde. Il est réparti en deux parties : la cour intérieure et celle extérieure. La première était consacrée à l’habitation du Puyi, de ses impératrices et concubines, et la deuxième aux activités politiques.

Le parc forestier national du lac Jingyue : Situé dans le sud-est de Changchun, le pare du lac Jingyue compte sous sa dépendance les bourgs Jingyue et Yutan, la cité du Cinéma de Changchun. Avec 119 collines, le pare fait 200 km2, dont la terre cultivée de 100 km2, les forêts de 100 et le lac de 4,3. Le lac Jingyue a été formé à travers la construction du barrage de retenue et est célèbre pour Sa forme du croissant. Le lac Riyue à Taiwan et lui sont considérés comme lacs jumeaux. La station de ski du lac Jingyue offre des caractéristiques de la Chine du Nord-Est et est la plus grande base dit tourisme de la Chine pour les skieurs.

La pagode ancienne de Nong’an : Cette pagode se trous e dans le bourg de Nong’an du district du même nom à 70 km au nord-ouest de Changehun. La cité de Nong’an a une histoire de 2000 ans. Construite sous l’Etat Fuyu, elle était sa capitale, soit l’emplacement de la résidence Huanglong, pendant une période de 346 ans. En 3 ans du règne de l’empereur Shengzong des Liao, à 100 m à l’ouest de la cité, fut construite une pagode, appelée aussi « Pagode du bouddha » et « Pagode des Liao ». En 1953, une somme spéciale d’argent a été allouée à sa réparation complète.

La cité du Cinéma de Changchun : Dans des arbres verts près du pont Kuanping à Changchun, la cité du Cinéma de Changchun a été commencée en 1987 et lait 29 ha. Il y a construites des grottes de monstres, la reconstitution de la cour carrée résidentielle à Beijing, champs de tir, hippodrome, salle de danse en plein air, niaisons en bois du village Koryo, village de pêcheurs des Hotcehs, salle de concert et de vidéo, palais du cinéma à usages multiples, salles de truquage et d’arts, la reconstitution de la rue des Ming et Qing, etc. On y peut tourner, regarder un film ou faire des divertissements.

La place de la Culture : La place de la Culture se trouve au centre-ville de Changchun. La plus grande place de Changchun, elle s’étend sur 205000 m2 avec un espace vert de 100000 m2.

Jilin
Située au bord du fleuve Songhua, la ville de Jilin a une superficie de 27000 km2 et 4,276 million s d’habitants, est la deuxième grande ville de la province du Jilin. Le surnoni « Ville fluviale » de Juin est provenu d’un s vers fait par l’empereur Kangxi des Qing (1644-1911) au cours de sa tournée dans l’Est de la Chine. A l’extrémité des monts Changbai, la ville de Jilin est entourée de montagnes et offre un beau paysage. Le fleuve Songhua la traverse sous forme de «S» comme un ruban sert. Lu ville de Juin a une hase industrielle solide et des secteurs complets. Il y a la centrale Fengman célèbre et la cité des industries chimiques de grande ampleur. Le tourisme y est en plein développement.

Le lac Songhua : Le lac Songhua qui est un site pittoresque national se trouve sur le cour supérieur du fleuve Diersonghua à 24 km de Juin. Ce lac artificiel a été formé en 1937 où on a construit la centrale Fengman à travers la retenue de l’eau du fleuve Songhua. Le lac fait 550 km2 et 200 km de long. Le large et la profondeur s’élèvent respectivement à 10 km et à 75 m. Les arbres verdoyants et montagnes sur les rives se mirent sur le lac qui ondule. Le long du lac, les sites touristiques sont nombreux : l’île des Cinq Tigres, le rocher du Pin de la Beauté, l’île de la Tortue d’or, la collines de Chameaux, le ravin du Général, l’étang du Dragon se couchant, le site pittoresque Luoquangou, etc.

Le givre à Jilin : Le givre à Jilin, qui forme un tableau très beau surnommé « printemps en biser », les paysages de Guilin, la forêt de pierres au Yunnan et les Trois gorges du Yangtsé sont appelés quatre merveilles naturelles de la Chine. La nuit, le matin et à midi, le givre est apprécié pour sa beauté magnifique et merveilleuse.

La pluie de météorites à Jilin : Le 8 mars 15 h, 1976, un grand nombre de pierres météorique sont tombés dans la banlieue nord-ouest de Jilin et le district de Yongji, s’étendant sur une superficie de 500 km2. Parmi les 138 pierres météoriques collectionnées pesant 2616 kilos, la plus grande est de 1770 kilos. Elle est aussi la plus grande pierre météorique du monde et appelée « dieu continental » par es touristes.

Le parc forestier national du mont Lafa à Jiaohe : Le parc forestier du mont Lafa se trouve à Jiaohe dans l’est du Jilin. Les lignes de chemins de fer Changtu, Labin et la route nationale Wutu se rejoignent à Jiaohe qui est d’accès facile. Ce parc a une superficie de 28000 ha avec des eaux de 2461 ha et uni pourcentage de couverture forestière de 39%. Il est réparti en quatre zones paysagères : le mont Lafa, deux îles, le palais Jindou et la colline Qingling.

Siping
Située dans le sud-ouest du Jilin et à l’intérieur de la plaine Songliao, la ville de Siping est un noeud important et un centre de distribution dans la Chine du Nord-Est. Il était un point stratégique. Siping a une superficie de 14000 km2 et une population de 2,86 millions d’habitants. L’un des greniers du pays. Siping est aussi une ville industrielle avec des secteurs de la machine, de l’électronique, du textile, de l’industrie chimique et des matériaux de construction. La ville de Siping est appelée « ville de héros » avec ses rues bien alignées dans un environnement agréable.

La cité ancienne Yehenala : Située dans le sud-est du district de Lishu à Siping, cette cité ancienne constitue une zone touristique des folklores. Yehe signifie en mandchou « soleil au bord de la rivière » et est un berceau important de la nationalité mandchoue. Après la réparation, la cité ancienne se trouve sur la colline Dongcheng dans le site célèbre Yehe. Elle est entourée de l’eau où des montagnes se mirent. Ses bâtiments s’étagent et représentent l’aspect de la cité ancienne. Les constructions finement sculptées et richement ornées se caractérisent par la culture des Mandchous et ont une importante valeur archéologique.

Tonghua
Située dans le sud-est du Jilin et au pied sud-ouest des monts Chanhai, la ville de Tonhua est entourée de montagnes et traversée par le fleuve Hunjiang. Avec un paysage pittoresque, elle est riche en ressources naturelles, a une superficie de 15000 km2 et une population de 2,18 millions d’habitants. Elle est la plus grande base sidérurgique du Jilin et une ville industrielle en développement réunissant de l’exploitation minière, de la métallurgie, de la machine, de l’électronique, de la transformation des bois, de la fabrication du papier, de l’industrie vinicole, du textile et de la pharmacie, etc. Au Jilin, Tonghuu est un important noeud de communication menant à la Corée du Nord.

Le parc forestier national de la baie Sanjiaolong à Huinan : Le parc forestier national est constitué par sept étangs, un lac et deux sommets. La baie Sanjiaolong, à 687 m d’altitude, s’étend sur une superficie de 42,6 ha et une profondeur de 76 m. C’est un lac de cratère qui ne tari jamais pendant toute l’année.

Ji’an
Située au bord du fleuve Yalu dans le sud-est du Jilin, Ji’an a un paysage pittoresque. Avec un climat tempéré et une abondance de produits, elle est surnommée « petit sud du Yangtsé dans la Chine du Nord-Est ». A Ji’an, vivaient des hommes il y a 4000 ans. A partir de 3 ans, où l’Etat Koguryo transféra sa capitale à Ji’an, elle était un centre politique, économique et culturel du Koguryo. Par la suite. Ji’an fut sous le règne des Etats Bohai, Liao, Jin et des dynasties Ming et Qing. Parmi les nombreux monuments anciens, ceux de l’Etat Koguryo sont connus dans le monde. C’est un bon endroit pour visiter et contempler des monuments historiques.

Le musée de Ji’an : Dans la rue Yinbin N°88 de la ville de Ji’an, ce musée couvre 1082 m2. Construit en 1958, le musée rassemble quelque 11000 objets anciens. Il non seulement est chargé de la conservation et l’exposition des objets et de la recherche scientifique, mais aussi donne l’éducation du idéalisme historique et du patriotisme à la population. Il est réparti en trois : salle principale, salles de l‘ouest et de l’est. Il offre pleinement la culture de Korguryo originale.

La stèle du roi Haotai : Située à 4 km à l’est de Ji’an, la stèle du roi Hantai représente la pierre tombale du l9e roi de la dynastie Koguryo. Elle fut gravée eh un bloc de hornblende naturelle il y a 1500 ans. L’inscription a une écriture carrée et arrondie aux angles des Han, avec netteté, est bien composée. La stèle du roi Haotai a 6,39 m de haut et 1,34 à 2,00 m de large. Sur les quatre faces ont été gravés des caractères qui ont une forme rectangle. La stèle du roi représente des matériaux de valeur pour la recherche de l’histoire de l’Etat Koguryo et est aussi un trésor de l’art des inscriptions lapidaires de la nation chinoise.

Le parc forestier national du mont des Cinq Filles : Situé dans les monts Laoling et à 21 km de Ji’an, ce parc forestier national couvre presque 7000 ha avec un pourcentage de couverture forestière de 94,5%. L’air est pur et frais, le climat agréable et le paysage pittoresque. Les oiseaux chantent et les fleurs dégagent leur parfum. Le mont des Cinq Filles est magnifique sous divers aspects. Parmi les 26 pics dans le parc dont l’altitude varie de 653 m à 1337,17 sont au-dessus, de 1000 m. Huit des dix paysages du parc ont été ouverts aux touristes.

Baicheng
Dans le nord-ouest du Jillin et à l’est de la praline Horqin, la ville de Baicheng a une vaste steppe. Les conditions y sont avantageuses avec une terre fertile et de gras pâturages, favorisent le développement de l’agriculture et de l’élevage. Au cours de ces dernières années, l’industrie à Baicheng s’est rapidement développée. L’accès facile et lai belle steppe lui permettent de devenir une perle dans la prairie de l’ouest du Jilin. A Beicheng, qui a une longue histoire et un paysage pittoresque, la réserve naturelle de Xianghai, appelée « royaume de cent oiseaux » et « pays natal de la grue à couronne rouge », figure dans les réserves au niveau d’Etat.

La réserve naturelle de Xianghai : Xianghai représente une réserve nationale des forêts et des animaux sauvages et le sol humide au niveau 1 du monde, suivie de près par l’ONU. C’est le paradis des oiseaux. Se trouvant dans le district de Tongyu, la réserve de Xianghai a une superficie de 100000 ha dont plut de 39% est couverte de roseaux, de marais, de l‘eau et des forêts secondaires vierges.

Songyuan
Située à la partie centrale et occidentale du Jilin, la ville de Songyuan s’étend sur une superficie tic 22000 km2 et compte une population de 2,62 millions d’habitants. Songyuan abonde en ressources, surnommée « ville de l’huile, grenier, dépôt de viande, mer de forêts pays de poissons ». Les fleuves Songhua, Diersonghua, Nen et Lalin parcourent Songyuan qui est d’accès facile. La ville de Songyuan fait des progrès constants dans l’édification et le niveau de vie de la population ne cesse pas de s’élever. Actuellement, la puissance économique est dans la 4e place de cette province.

Le lac Chagan : Situé au nord-ouest du district de Qianguo et près de Qian’an à l’ouest et de la ville de Da’an au nord, le lac Chagan s’étend sur une superficie de 40000 ha. Se rejoignant aux trois lacs Xindianpao, Xinmiaopao et Kulipao, le lac Chagan est l’un des dix lacs d‘eau douce du pays et aussi le plus grand lac continental de cette province. Il ai une forme de fuseau et mesure 37 km du nord au sud et 17 de l‘est ai l’ouest Les rives du lac serpentent avec une longueur de 128 km. Les alentours du lac offrent un paysage ravissant. C’est la célèbre base de lai production de pêche et de roseaux et aussi un site touristique naturel.

La forêt de pierres d’argile à Qian’an : Les rives du lac en sol alcalin étaient érodés par de l’eau et exposés aux intempéries pendant longtemps pour former un tel relief terrestre. Sur la rive est du lac alcalin Dahusu, la forêt de pierres d’argile s’étend sur une longueur de 7,5 km du nord au sud et une largeur de 1 km de l’est à l’ouest, ayant deux étages avec une dénivellation de 20 m. Par les aspects en dents de scie et horribles, la forêt de pierres d’argile est surnommée, «barrage des dents de loup» et «vallée des démons». Dans la forêt de pierres d’argile, les diverses formes sont vivantes et passionnantes. Certaines sont comme l’épée blanche s’élevant jusqu’au ciel ; d’autres le bouddha supportant le ciel, ou le guerrier ancien portant une armure… Vous y sentiez le charme de la nature. Au fond du ravin, en raison de la qualité du sol différent, les pierres d’argile sont en couleurs différentes : du blanc rose au jaune d’or, noir foncé. Quand on les regarde de haut en bas, les pierres d’argiles sont plus passionnantes, elles ont l’air des fines sculptures exceptionnelles du monde. Les pièces de monnaie et objets anciens découverts au fond témoignent qu’il s’y trouvait un village au bord du lac.

Le département autonome coréen de Yanbian
Situé dans les monts Changhai à la partie sud-est du Jilin, le département autonome coréen de Yanbian est limitrophe à l’est de la Russie et séparée par le fleuve e Tumen de la Corée du Nord. Le département autonome coréen de Yanbian s’étend sur une superficie de 42000 km2 et compte 1,98 millions d’habitants, dont les Coréen qui sont au nombre de 880000 et représentent 41,8% de la population totale du département, les Han, les Mandchous, les Mongols, les Xibo, les Miao, etc. Le chef-lieu est Yanji. Avec un paysage pittoresque, Yanbian a une abondance de ressources minières et est une région célèbre des chants et danses. Les Coréens chaleureux et francs excellent à chanter et à danser. Les moeurs populaires et la nouvelle physionomie attirent de nombreux touristes.

Le site pittoresque national de Xianjingtai : A 100 km de Yanji et 130 km de la ville de Helong, Xianjingtai s’étend sur une superficie de 499 km2 avec le sommet à 920 m d’altitude. Les nombreux crevasses des monts et les objet sphériques exposés aux intempéries constituent un relief terrestre granitaire. Parmi les quelque 300 monuments historiques, les principaux sont l’emplacement de l’embarcadère visité par Daqinmao, 3e roi lettré de l’Etat Bohai sous la dynastie des Tang (618-907), l’emplacement du temple aux Sept Etoiles, ainsi que le port de Nanping sur le cour supérieur du fleuve Tumen, Maoshan, le port de Chongshan, le lieu révolutionnaire de la Corée du Nord, les moeurs et traditions populaires des Coréens. Le site est très apprécié pour la grande valeur de recherche scientifique et de tourisme.

Le paysage à Fangchuan : Au 70 km au sud de la ville de Huichun, le village Fangchuan du bourg Jingxin est au pied du mont Zhanggu. A quelques km du village Fanechuan, se trouve la borne frontière, posée en 1886 sous la surveillance de Wu Dacheng, commissaire impérial des Qing et d’un délégué russe. La borne frontière sino-russe est à 15 km de l’embouchure de fleuve Tumen. Dans la tour d’observation sur la colline, on peut voir, de loin, la mer du Japon brumeux, et à proximité, avoir une vue panoramique sur les trois pays la Chine, la Russie et la Corée du Nord. A gauche, c’est la ville frontière de la Russie, et à droit, dans l’autre côté du fleuve Tumen, une ville de la Corée du Nord.

Le paysage à l’Huichun : Dans le pays du cours inférieur du fleuve Tument et aux confins sino-russe-coréen, la ville de Huichun est située au pied des montagnes. Elle est riche en ressources. D’après Les annales locales de Huichun, la ville de Huichun s’adosse à la montagne et fait face à la mer. Les collines accidentées font partie de la chaîne des monts Changbai. Le paysage est beau et agréable. Vers la fin du printemps et le début de l’été, les fleurs sauvages s’épanouissaient et les oiseaux chantaient. Parmi les nombreuses vues, les gens locaux en choisirent huit plus remarquables. Elles sont Mugissement à l’embarcadère ancien, neuf méandres de l’étang de lotus, etc. Les paysages attirent un grand nombre de touristes.

Le lac Tianchi des monts Changbai : Les paysages touristiques des monts Changbai se trouve pour la plupart aux alentours du lac Tianchi. Sur le sommet des monts Changbai, le lac Tianchi es t le plus grand lac de cratère de la Chine. Il offre une forme ovale, comme un fleur de lotus émergeant à l’eau et un jade vert incrusté dans les 16 monts. Le lac Tianchi, à 2189 m d’altitude, est le plus profond de la Chine. Sa profondeur s’élève à 373 m. Il est aussi le lac frontalier sino-coréen. Le lac s’étend sur une superficie de 10 km2 avec une largeur de 3,37 km de l’est à l’ouest et une longueur de 4,4 km du nord au sud. Sur le lac Tianchi, tourbillonnent souvent des nuages et brumes.

Les cascades : Dans les monts Changhai, qui sont surnommés la source des cours d’eau, l’altitude haute, les pentes raides et les nombreux défilés ont créé une grande quantité de cascades. La célèbre cascade Changhai est à 1250 m du lac Tianchi. L’eau de la rivière Chengcha coule de la sortie du lac Tianchi entre les sommets Longmen et Tianhuo, à 1,25-5 m3/s. Avec 68 m de haut, elle tombe comme une ceinture de jade en taisant jaillir des gerbes d’écumes dans titi fracas tonitruant Il y a encore les chutes d’eau Tizihe, Yuehua, Dongtian, Yinliu et Binghugou, etc.

Les sources thermales : La Chine fait partie des plus grands pays des sources. Pour la plupart, les sources se trouvent dans les monts Changbai. La célèbre source Changbai qui est au nord du lac Tianchi et à 900 m de la cascade Changbai s’étend sur 1000 m2. La rivière Erdaobai traverse les groupes des sources. A droite du courant, il y a une dizaine de sources, dont les orifices des sept sont grandes et à gauche, en cinq. La température des eaux thermales varie de 82°C-60°C. Les nombreux courants d’eau thermale jaillissent du sol comme des dragons crachant de l’eau. Si on pose l’oeuf près d’un orifice, il sera cuit dans un quart. Les eaux thermales contiennent des oligo-éléments tels que hychogène sulfure, calcium, magnésium, etc.

Le grand défilé dus monts Changbai : Les monts Changhai, élevés et escarpés, sont sillonnés de ravins. Le grand défilé des monts Changhai est une mers cille naturelle découverte au cours de ces dernières années. Il peut soutenir la comparaison avec le grand canyon aux Etats­Unis. Le grand défilé est long de 70 km, large de 1-2 m et profond de 100 m. La partie la plus remarquable a 10 km de long. Des forêts vierges sur les flancs sud-ouest des monts Changbai, le grand défilé rassemble pendant le trajet rochers bizarres, pierres fantastiques, vallées retirées, cours d’eau limpide, arbres séculaires, plantes rares, etc. Une profusion de choses sollicite nos regards.

Liaoyuan
Se trouve au bord du fleuve Dongliao du Jilin, la ville de Liaoyang s’étend sur 5000 km2 et compte 1,16 millions d’habitants. Liaoyuan est développée dans l’industrie de la pharmacie, de l’électronique, des matériaux de construction et de la machine, surnommée « petit Shanghai ». Jadis, Liaoyuan était le terrain de chasse consacré à la famille impériale des Qing. Appelée aussi « capitale de charbon », elle a une histoire d’exploitation de cent ans. Liaoyuan est une base de grain marchand et abonde en maïs, sorgho, soja, riz. L’élevage est développé. Le cheptel des daims se trouve au premier rang de la Chine.

Baishan
Butishuauu se trouve dans les monts Changbai. Le 1er avril 1994, sous la ratification du Conseil des affaires de l’Etat, Hunjiang a été rebaptisée Baishan. La ville de Baishan est séparée de la Corée du Nord par le fleuve Yalu avec une ligne frontière longue de 457 km. Elle s’étend sur 17000 km2, dont 78% est couverte des forêts. C’est la première zone touristique nationale des forêts de la Chine. La ville de Baishan est riche en ressources touristiques. Le tourisme s’est développé rapidement. Un circuit touristique a été formé autour des monts Changbai, le long des fleuves Yalu et Songhua, au travers de la frontière sino-coréenne.


Divertissements

Au Jilin, les divertissements sont variés et les nombreux lieux de divertissement de différentes classes peuvent satisfaire aux goûts des touristes.

Le parc du lac Nanhu de Changchun : Situé dans le sud-ouest de Changchun, le parc couvre 222 ha avec le lac de 93 ha, est le plus grand de Changchun.

La station de ski Jingyuetan de Changchun : La station de ski est bordée sur trois côtés par des bois et l’autre par de l’eau. Les bois sont vastes et le temps frais. Les grains de neige sont fins avec une température modérée. Il y convient de glisser.

Le parc Beishan de Jilin : Dans le nord-ouest de Jilin, le parc Beishan couvre 128 ha. L’eau du lac est limpide. Des pavillons et kiosques sont enfouis dans les bois et monts verdoyants.

La base de glace et de neige des monts Changbai : Cette base de ski de l’entraînement des monts Changbai se trouve dans les forêts vierges de 1640 m d’altitude à 1800 m, dans la réserve naturelle nationale des monts Changbai. Dans les 16 pics des monts Changbai, cette base est près du lac Tianchi et de la rivière Erdaobai au sud, du lac Yuanchi à l’est. Il y neige plus que dans d’autres endroits de la Chine. Les jours enneigés sont de 258. On peut y skier pendant 7 mois.

La station de ski Beidahu de Jilin : Située dans les tuants Changbai, la zone paysagère du lac Songhua et au bourg Wulihe, cette station de ski couvre 175 km2 et est une importante base de ski et un centre touristique pour les skieurs. On y a réussi à organiser des épreuves de ski lors des 8e et 9e jeux nationaux d’hiver, ainsi que des matchs de ski nationaux de 1995 à 1997.

La station de ski Songhuahu de Jilin : La station de ski Songhuahu est une célèbre station de ski urbaine et couvre 350000 m2. Elle a été commencée en 1965 et achevée en 1982. Dans cet endroit, ont été organisés les 6e jeux nationaux d’hiver de la Chine. La piste pour skieurs est longue de 2700 m, le téléphérique de 1800. Par ailleurs, il y a une piste de ski de cross de 5 km et une plate-forme haute de 50 m.


Gastronomie

L’art culinaire traditionnel se répand jusqu’à nos jours. Les spécialités de la Chine du Nord-Est sont célèbres tant en Chine qu’à l’étranger.

La soupe de la jeune pousse de bois de cerf et des trois « trésors » : Elle est fuite en jeune pousse de bois. du tendon, de la queue, de la viande du daim dans les monts Changbai, avec de la soupe clair.

La champignon Songrong en daube : Le champignon Songrong est un produit rare dans les monts Changhai. Au lieu d’être frite, le champignon Songrong est confectionné avec du vin jaune de cuisine, du sel fin et du glutamate de monosodium, avant d’être braisée.

Le poulet du vin Maotai et du ginseng : Le ginseng peut fortifier la Santé, améliorer l’intelligence et prolonger la vie. Ce plat a du vin Maotai comme sauce et profite de l’odeur particulière au ginseng pour relever le goût du poulet. Il dégage une bonne odeur avec une belle forme.

Le mets Houtuicai : Houtuicai fait partie des fougères dans les monts Changhai et est très nutritif. Le mets qui est préparé de Houtuicai et de l’assaisonnement est très délicieux


Moeurs et traditions

Les moeurs des Mandchous : Les Mandchous est l’une des ethnies minoritaires anciennes de la Chine et a une longue civilisation. Ils portent des vêtements et parues particuliers. Leurs ustensiles de cuisine tels que bol, cuillère, pot, s sont en bois. Les maisons donnent sur le sud. Les mariés doivent tous être des hommes des bannières et avoir différents noms de famille. Les Mandchous excellent à chanter et à danser. Les sports principaux sont la lutte, saut au cheval d’arçons, saut au chameau, pêcher des perles, patinage, etc. Les Mandchous sont connus pour respecter les âgés et rendre hommage aux ancêtres. Avant la dynastie des Jin (1115-1234), les Mandchous avaient professé Somman. Par la suite, le bouddhisme, le lamaïsme, le taoïsme, le catholicisme et le christianisme furent répandus dans la région mandchoue. Pour connaître les moeurs des Mandchous, les touristes peuvent se rendre au village des folklores mandchous de Hantun qui se trouve au nord de la cité ancienne des Ming dans la rue Wula du district de Yongji sur la rive est du fleuve Songhua. Les logements sont typiquement mandchous. Les touristes peuvent goûter aux aliments mandchous, voir les chants et danses traditionnels et participer aux sports traditionnels des Mandchous.

Les moeurs des Coréens : Les Coréens au Yanbian possèdent des styles particuliers dans l’habillement, la nourriture, le logement et les déplacements. Leur maison est construite en bois et au toit de chaume. Ils portent la robe sans boutons nouée par un ruban de toile. La lutte, le jeu de bascule et la balançoire sont des activités sportives aimées par les Coréens. En entrant dans un village des Coréens, on va entendre le linge battu au rythme. Les six fêtes principales sont : la fête du Printemps, la fête des Lanternes, la fête des morts, la fête du Dragon (le 5 du 5e mois du calendrier lunaire), la fête de la mi-automne et le solstice d’hiver. Les touristes peuvent se rendre visite au village Hongqi en Antu et au village des folklores coréens de Longshan à Longjing. Le premier est à 72 km de la ville d’Antu, à 140 km de Yanji et à 150 km des monts Changbai. Le dernier est à 10 km de Yanji au nord et à 9 de Longjing à l’ouest.


Achats

La province du Jilin est dotée de conditions naturelles exceptionnellement favorables, Les animaux et plantes sauvages sont abondants, Les produits locaux rares sont nombreux et possèdent des valeurs économique et pratique. Ginseng, martre et jeune pousse de bois de cerf sont appelés « trois trésors de la Chine du Nord-Est ». Il y a encore musc, amadouvier, racine d’astragale, racine de codonopsis, dictyophora indusiata, fougère, champignons, hericium erinaceus, auricularia noir, noisette, amurensis faisan, tilia ceae, produits de ginseng, la fourrure artificielle, le vin de Tonghua, le vin d’airelle des monts Changbai, objets de l’artisanat, peintures sur bois des monts Changbai, sculptures de pierre des monts Changbai, pierre à encre Songhua, etc.