Jiangxi

taoci

Bref aperçu

Située au sud-est de la Chine et au cours moyen et inférieur du fleuve Yangtsé, la province du Jiangxi est arrosée du sud au nord par le fleuve Ganjiang, d’où vient le nom de « Gan » appellation du Jiangxi. Le Jiangxi est bordé à l’est par Zhejiang, Fujian, au sud par Guangdong, à l’ouest par Hunan, au nord par Hubei et Anhui.

Le Jiangxi couvre 166900 km2, ayant sous sa juridiction directe il villes, la capitale est Nanchang. Le Jiangxi appartint aux Royaumes Wu et Chu durant la période des Printemps et Automnes des Royaumes Combattants il fut le passage ouest du Sud du fleuve Yangtsé durant les dynasties Qin et Han, les Trois Royaumes jusqu’à la dynastie Tang, d’ où le vient le nom du Jiangxi Durant les dynasties Sang, Yuan, Ming, Qing, le Jiangxi fut devenu province jusqu’à aujourd’hui. Le Jiangxi fut le berceau révolutionnaire dans l’histoire moderne, Mao Zedong et Liu Shaoqi organisèrent et lancèrent le mouvement de l’ouvrier le plus tôt de la Chine à Anyuan de Pingxiang Zhou Enlai et Zhu De dirigèrent le soulèvement du 1 août à Nanchang Jinggangshan fut la première base révolutionnaire de la campagne en Chine Surnommé « capitale rouge », Ruijin fut le point de départ de la Longue Marche de 25000 lis.

Le Jiangxi est entouré à l’est par les monts Huaiyu, Wuyi, au sud par les monts Dayi, Jiulian, à l’ouest par les monts Jiuling, Wugong, Wanyang, le lac de Poyang, le plus grand lac d’eau douce de la Chine, est arrosé par les cinq rivières Ganjiang, Fuhe, Xinhe, Xiuhe, Changhe. Cette région possède les riches ressources minérale et hydraulique, grâce à la mousson humide subtropicale, l’hiver y est doux et l’été chaud, les précipitations sont abondantes. Les spécialités alimentaires, tels que la mandarine de Nanfeng, La graines de lotus blanc de Guangchang, le thé Yunwu de Lushan, le canard de Nanan, l’argentines de Duchang, ainsi que les produits locaux comme la sculpture en bois, le coffre de bois de camphrier, les objets de bambou tressé, etc., sont très connus et très appréciés par les touristes chinois et étrangers.

Jingdezhen, Ganzhou, Nanchang sont les villes culturelles et historiques du niveau nationale, le temple Nengren à Jiujiang, le temple Jingju à Ji’an, le temple Zhenru du mont Yunshan, le temple Donglin du mont Lushan, la résidences des Maîtres célestes à Guixi, etc., évoquent la longue histoire et culture du Jiangxi. Le Jiangxi possède 4 zones des sites naturels et historiques du niveau national et la réserve naturelle du niveau national-lac de Poyang. Le Jiangxi est très accessible et possède beaucoup d’installations d’accueil de meilleure qualité.


Sites touristiques

La ville de Nanchang
Capitale du Jiangxi, Nanchang, situé au nord de cette province, est une des villes culturelle et historique de la Chine. Il y a plus de 5 000 ans, ce pays fut peuplé. En 201 av. J-C., Nanchang fut la préfecture. Aux temps des Ming et des Qing, Nanchang fut devenu le chef-lieu de préfecture. Le premier août 1927, le soulèvement armé a été lancé par le comité du front du Parti communiste chinois avec Zhou Enlai l’Armée de la Libération du peuple chinois.

Le pavillon du Prince de Teng : Un de trois célèbres pavillons du sud du fleuve Yangtsé, le pavillon du Prince de Teng se trouve au bord du fleuve Gangjiang à l’ouest de Nanchang. C’est le prince de Teng, Li Yuanying, petit frère de l’empereur de Taizhong des Tang Li Shimin qui fit construire ce pavillon, qu’on appelle ainsi le pavillon du Prince de Teng. Cet édifice fut restauré et abandonné à 28 fois, jusqu’en 1989, ce pavillon a pu être reconstruit d’après le style architectural de la dynastie Song.

Le musée du soulèvement du 1 août : Situé à Zhongshanlu dans la ville, cet édifice, qui était à l’origine l’hôtel du Jiangxi, est aujourd’hui le mémorial du soulèvement du 1 Août. En 1927, après l’échec de la grande évolution, pour sauver la révolution, le Parti communiste chinois décida d’organiser le soulèvement armé à Nanchang.

Qingyunpu : Situé à 6 km de la banlieue de Nanchang, ce monastère taoïste a plus de 2500 ans d’histoire. Bada Shanren, célèbre peintre de la dynastie Qing, mena la vie retirée dans ce monastère. Bada Shanren, dont le nom original est Zhu Da, entra dans le monastère pour être prêtre taoïste à l’âge de 19 ans, l’année de l’extinction de la dynastie Ming.

Meiling : Situé à Nanwan de la ville de Nanchang, ce pays est non seulement le haut-lieu de villégiature en été du sud du fleuve Yangtsè, mais aussi le lieu de naissance de la règle de musique classique chinoise et de l’école de Jingming du taoïsme. Les cascades, les champs en terrasse, les écueils en groupe, etc., sont les attractions de ce pays.

La ville de Jiujiang : Située au nord-ouest du lac Poyang, cette région est entourée par les montagnes rivières. Le nom de Jiujiang peut dater de la dynastie Qin (221 av. J.-C.-207 av. J.-C.). Le fleuve Ganjiang et les huit affluents se jettent dans le lac Poyang, d’où vient Jiujiang. Jiujiang est une des villes portuaires importantes au cours moyen du fleuve Yangtsé, lui valant le surnom de la porte du Jiangxi. Dans la ville de Jiujiang sont dispersés de nombreux lacs.

Le mont Lushan : Le mont Lushan se trouve à la rive sud du fleuve Yangtsé et au bord du lac Poyang. Parmi les 99 sommets, le sommet principal Dahanyang culmine à 1474 m d’altitude, Le mont Lushan est un des célèbres hauts-lieux touristiques et de villégiature en été de la Chine. Le mont Lushan a été classé parmi les paysages culturels du monde par I’UNECO de l’ONU.

Le pic du mont Wulmu : Culminant à 1436 m d’altitude, le pic du mont Wolao est le plus magnifique de nombreux pics du mont Lushan, dont le quatrième pic est le plus culminant, le troisième est le plus abrupt, on peut grimper sur le pic du mont par un sentier. De haut du mont, on peut admirer la beauté de l’immense lac Poyang.

Hanpokou : C’est le haut-lieu où on contemple le lever du soleil et la mer de nuages. Le meilleur temps est la deuxième décade d’octobre jusqu’à la première décade d’avril de l’année prochaine.

La source Sandie : Située à l’est du mong Lushan et voisine du lac Poyang, la source Sandie est la plus grande des chutes d’eau dans le mont Lushan, Les sites comme Jiudieping, la porte Yuchuan, l’étang de Tianmen, le pic du mont Wulao, la bibliothèque de Bailu, sont dispersés aux environs de la source Sandie, y ajoutant la beauté.

Le lac Gantang : Ce lac est situé au centre-ville de Jiujiang. On diranit que durant la période des Trois Royaumes (220-280), le général du Royaume des Wu, Zhou Yü fit l’exercice de l’armée de mer dans ce lac. Le socle du kiosque Yanshui installé au centre du lac fit, à cette époque-là, la tribune de général.

Le lac Povmng : Situé au nord du Jiangxi, c’est le plus grand lac d’eau douce de la Chine. La surface de lac s’étend à perte du vue, autour duquel sont dispersés de nombreux sites naturels, tels que le mont Shizhong, le mont Xieshan, la grotte Longgong, de plus, encore la réserve des oiseaux de passage, la plus grande place où les oiseaux passent l’hiver dans le monde entier.

Le lac Zhelin : Situé au cours moyen de la rivière Xiuhe et traversant les districts de Xiushui et de Wuning, il s’agit du lac artificiel du plateau, autour duquel s’étendent les monts verdoyants. Dans le lac, sont dispersé de nombreux îlots couverts de végétations où vivent le grand nombre d’oiseaux.

Le temple Donglin : Situé au nord-ouest du mont Lushan, ce temple fut construit en 386 de l’ère chrétienne par Hui Yuan, célèbre bonze des Jin Orientaux. Ces ici même que le lieu de naissance de l’école de Jingtu du taoïsme et un de huit lieux réservés aux rites taoïstes en Chine.

Le mont Shizhong : Ce site est situé au sud-est du confluent de Yangtsé et du lac Poyang, méritant le jardin naturel de l’ancien style du sud du fleuve Yangtsé. Depuis l’antiquité, quelque 500 lettrés écrirent les poèmes en louant la beauté des paysages du mont Shizhong.

La ville de Jingdezhen
Une des villes culturelle et historique de la Chine, situé au nord-est du Jiangxi, Jingdezhen a déjà plus de 1000 ans d’histoire de la fabrication des porcelaines. A la période des Shui et des Tang, la porcelaine blanche de Jingdezhen fut surnommée « jade fausse ».

Le musée de l’histoire céramique : Situé dans la zone des paysages de Panlong­gang du mont de Fengshu à Jingdezheng, ce musée est composé d’édifices de style architectural des Ming et des Qing. Avec la superficie de quelque 6000 m2, ce musée abrite l’ancien four à porcelaine, l’ancien atelier de fabrication de la poterie, la galerie des stèles céramiques flanquée par les paysages jardiniers.

Brûler le tour pacifique : C’est une des coutumes de Jingdezhen. A l’occasion de la nuit de la Fête de mi-automne, les potiers dressent le four à bois avec les pièces céramique au bord de la rivière Changjiang, ils brûlent le four en dansant pour prier la paix.

Les poteries de Jingdezhen : Les porcelaine de Jingdezhe sont très réputées en Chine comme à l’étranger pour être blanches comme jade, minces comme feuille de papier, miroitantes comme verre. La formule en 4 caractères du choix des porcelaines à Jingdezhen : « Voire », « Ecouter », « Comporer », « Essayer ». Vous y trouvez le grand choix de produits porcelaines.

La colline de Gaoling : Le kaolin, matières premières de la poterie, surnom de Gaoling. Durant les dynasties du Sud et du Nord (420-550), ce pays produisit le meilleur kaolin, depuis des centaines de décennies, ce pays est toujours la base des matières premières pour la fabrications des poteries à Jingdezhen. Sur la colline, on peut découvrir les caractères rupestres qui relatent les activités de la production du kaolin à cette époque-là.

La ville de Yingtan
Située au nord-est du Jiangxi, cette région comprend la ville de Guixi, le district de Yujiang, couvrant 137 km2, la population de 150000 habitants. Le mont de Longhu st le site principal de cette région. Les spécialités alimentaires et les produits locaux comme le gâteau de Guixi, le champignon parfumé, l’auricularia blanc, le marron de Tianshi, les articles en bambou tressé, etc., vous plairont.

Le mont Longhu : C’est un mont sacré du taoïsme du sud de la Chine, qui est situé à 20 km au sud de Yingtan. Il y a 99 sommets du mont et 66 merveilles naturelles sont les attractions de ce mont. Zhang Daoling, fondateur du taoïsme chinois, vit dans le mont, derrière lui, ses descendants continuèrent 63 générations, durant 1900 ans.

La résidence des Maîtres célestes : Située dans le bourg de Shangqing, il s’ agit de la résidence des Maîtres célestes des générations du passé. Après avoir été restaurée durant les dynasties passées, la résidence actuelle abrite quelque 500 pièces. La cour de résidence est ombragée par les vieux arbres imposants qui s’élèvent jusqu’au ciel. En avril 1983, la résidence des Maîtres célestes a été classée parmi 21 temples taoïstes protégés en priorité par l’Etat.

Les cercueils suspendus : Dans la zone des rochers Xianshui, sont dispersés quelque 100 cercueils de la période des Printemps et Automnes et de la période des Royaumes Combattants qui sont suspendus sur la falaise des rochers qui surplombent la rivière. Vraiment, c’est la merveille du monde.

Les rochers Xianshui : Zone des sites naturels, il s’agit du nom général du rocher Xian et du rocher Shui. Dans cette région se trouvent les rochers bizarres qui sont en contraste agréable avec le cours d’eau. Le rocher de la Fée, le rocher de la Bonzesse, le rocher de la Pêche de longue vie sont plus charmants.

La ville de Shangrao
Située au nord-est du Jiangxi, la ville de Shangrao est entouré à l’est par le mont Sanqing, à l’ouest par le lac Poyang, au sud par le mont Huanggang et voisine au nord de Poyuan. On y trouve l’endroit sacré de la philosophie chinoise­bibliothèque Ehu, admirant l’air de l’opéra de Geyang… Shangrao est aussi le pays natal de Zhu Xi, Zhan Tianyou, Fang Zhimin.

Le mont Sanqing : Le mont Sanqing, alias Shaohua, se trouve au sud-est de Jingdezhen, étant un des lieux sacrés du taoïsme du sud du fleuve Yangtsé. Dans le mont, on peut non seulement les pittoresques paysages, mais aussi les sites historiques comme le temple taoïste, le portique d’honneur, la porte d’accès au mont, le palais, etc.

Le palais Sanqing : Construit sur un gros rocher, ce palais abrite plus les salles, le portique d’honneur, la pagode, ainsi que plus de 230 statues et sculptures dont la disposition a été effectuée d’après le plan des « Huit Triprogrammes ». L’ensemble de l’édifice est gigantesque.

Le mont du Python : Il se trouve dans la vallée profonde au sud du mont Sanqing. Une colonne de pierre de moins de 10 m de diamètre érige dans la vallée profonde à 1500 m d’altitude, elle a 128 m de hauteur, ressemblant à un python qui sort du mont.

Poyuan : Situé au nord-est du Jiangxi et voisin de Jingdezhen du mont Huangshan, Poyuan fut le pays natal de Zhu Xi, philosophe. Depuis la dynastie Song jusqu’à la dynastie Qing, quelque 600 personnes venues de Poyuan furent mandarins dans la Cour impériale, quelque 2000 oeuvres furent légués aux générations futures. Poyuan est la zone de modèle du tourisme culturel et écologique de la Chine.

Les sommets de Tortue : Situés dans le district de Geyang à Shangrao, ce pays est composé de trois zones de sites les sommets de Tortue, qui abritent 36 mies et 8 sites naturels le temple Nanyan et les sculptures rupestres le mémorial de Fang Zhimin et la bibliothèque de Dieshan.

La ville de Ji’an
Ji’an est située au centre du Jiangxi, où sont nés plus de 2800 hommes célèbres comme Wen Tianxiang, Ouyang Xiu, Xie Jin, etc. Ce pays est le lieu d’origine des ancêtres de Mao Zedong et de Deng Xiaoping. Les sites principaux sont : le mont Jinggang, le mont Qingyuan, le mont Yutong, Baishuixian, le mont Wugong. La première base révolutionnaire de la campagne créée par Mao Zedong et Zhu De, etc.

Le mémorial de Wen Tianxiang : Situé dans le parc public de Wenshan à 10 de la ville de Ji’an, Cet édifice fut construit en 1948. Wen Tianxiang (1236-1283) fut le célèbre ministre et écrivain durant la dynastie Song du Sud. Le mémorial de Wen Tianxiang est un groupe de constructions de style architectural de la dynastie Song, dans lequel sont exposés ses effets personnels, le manuscrit original, des œuvres, etc.

Le mont Jinggang : Il se trouve au milieu de la chaîne de montagnes Luoxiao à la limite du Jiangxï et du Hunan. En octobre 1927, sous la direction de Mao Zedong, la troupe du soulèvement de la Récolte d’Automne pénétra dans le mont Jinggang et y fonda la première base révolutionnaire de la campagne.

Huangyangjie : Un de cinq cols de garde du mont Jianggang, Huangyangjie est situé à 17 km au nord-ouest de Ciping, culminant à 1343 m d’altitude. C’est ici même que le célèbre combat de défense de Huangyangjie s’est produit. Les reliefs de Huangyangjie sont très escarpés.

L’étang du Dragon : L’étang du Dragon, alias étang de Cinq Dragons, se trouve à 7 km au nord-ouest de Ciping. La rivière Wushen passe, à cinq fois par les rochers dans la distance de moins de 2 km, formant cinq chutes d’eau en terrasse et étangs profonds.

L’ancienne résidence de Mao Zedong : De octobre 1927 à janvier 1929, le camarade Mao Zedong logea dans cette maison. En février 1929, elle a été brûlée par le réactionnaire du Kuomintang. En 1960 cette maison a été reconstruite par le gouvernement local. Dans laquelle sont exposés les articles que Mao Zedong et Zhu De utilisèrent à cette époque-là.

Les monts Wuzhi : Ils s’élèvent parallèlement au sud de la montagne Jinggangshan, ressemblant à cinq doigts, donc on a donné le nom de Wuzhi à ces cinq monts qui sont aussi les sommets principaux de la montagne Jinggangshan. Les monts abritent les riches espèces de plante et d’animal, les ravins qui s’entrecroisent et les chutes d’eau. Le motif des monts Wuzhi. a été imprimé sur le dos d’un billet de 100 yuans RMB émis en 1980.

La ville de Ganzhou
Ganzhou se trouve au sud du Jiangxi et est arrosé par deux fleuves Zhangjiang et Gongjiang. Elle est une des villes culturelle et historique de la Chine. Cette ville a plus de 2100 ans d’histoire. Ganzhou est très accessible par les voies fluviale et routière, ce qui rend depuis longtemps la ville prospère dans les domaines économique et culturel. Ganzhou est la ville où les monuments historiques de la dynastie Song sont bien préservés.

Tongtianyan : A 12 km au nord-ouest de Ganzhou, ce pays est typique de reliefs de grès rouge. Depuis la fin de la dynastie Tang, on creusa le temple de grotte qui abrite 358 statues rupestres et 128 morceaux de calligraphie ciselés sur le paroi de roche.

Ruijin : Dans cette région, sont dispersés beaucoup de vestiges révolutionnaires, tels que le siège des autorités centrales provisoires du Soviet Chinois, le Bureau central de la région soviétique chinoise, le siège du Comité central militaire de la révolution, l’ancienne résidence de Mao Zedong, etc., qui sont placés sous la protection de l’Etat. D’ailleurs, à Wuyang et dans le mont Yunshi, on peut découvrir le premier pont et le premier mont que traversa l’Armée rouge lors de la longue marche.

Le mur d’enceinte des Song : Situé à proximité du bourg de Panlong de Ganzhou, il fut construit en 552 durant les dynasties du Sud. L’ancien mur d’enceinte est entouré sur trois côtés par le fleuve. Sur le mur sont percées 5 portes surmontées d’un pavillon.

La passe de Meiguan : Située sur la colline Dageng à 12 km au sud du district de Dayu, la passe de Meiguan fut dans l’antiquité la route importante de passage de la région centrale à la celle du sud de la Chine. De plus, la passe de Meiguan est connue pour les fleurs d’abricotier.

La ville de Pingxiang
Voisine du Hunan, cette région est le passage entre Jiangxi et Hunan. Pingxiang a déjà 1700 ans d’histoire d’ici. Pingxiang fur subordonné à Yangzhou durant la dynastie des Zhou Orientaux, au royaume des Wu durant la période des Printemps et Automnes, au royaume des Chu durant la Période des Royaumes Combattants. En 267 de l’ère chrétienne, Pingxiang fut devenue le district.

Le musée des mineurs d’Anyuan : Situé sur le versant du mont Niuxing à Anyuan, ce musée a été construit en 1968. Dans lequel sont exposés les contenus concernant la vie misérable et la lutte pour la liberté des mineurs. En 1984, Deng Xiaoping a calligraphié le titre de musée

La grotte Nielong : Elle se trouve à 15 km au nord de la Cité de Fingxiang. Tortueuse dans l’espace de 4000 m de longueur, cette grotte karstique abrite les ruisseaux, les stalagmites, les fleurs de pierre, les rideaux de pierre de différente forme. Dans laquelle, les salles se communiquent par galeries, dont la plus grande a 30 m de hauteur qui peut recevoir quelque 3000 personnes.

La ville de Fuzhou

Située a l’est du Jiangxi, cette région fut le pays natal de Wang Anshi, politicien durant la dynastie Song du Nord (960-1127), de Zeng Gong, célèbre écrivain, de Tang Xianzhu, dramatiste durant la dynastie Ming (1644-1911).

Les itinéraires touristiques : Nanchang – le temple Jingshan de Linchuan – le mémorial de Wang Anshi – le Centre culturel et artistique de Tang Xianzhu – le village de Liukeng, Nanchang – Linchuan – le mont Magu – Nanfeng.

L’ancien village de Liukeng : Dans ce village, situé dans le district de Le’an à Fuzhou, il existe aujourd’hui encore 260 anciens édifices et vestiges culturels. De toutes sortes de panneaux portant une inscription suspendue sur la porte, les distiques calligraphiés suspendus aux piliers, les sculptures, évoquent l’ancienne civilisation du village chinois.

La rue des Ming et des Qing : Située dans à Sanlumiao de la ville de Yingtan, l’ancienne rue est complètement préservée. Le long de la rue s’étendent 136 anciennes constructions, y compris la maison, la boutique, le temple, le portique d’honneur. La rue et les égouts à ciel ouvert sont tous pavés de dalles.

La ville de Xinyu
Cette région, située à l’ouest central du Jiangxi, jouit de la meilleure condition naturelle et d’une grande richesse de produits. Depuis ces dernières années, l’industrie touristique avec le lac de Xiannü-zone des paysages du niveau national comme tête de dragon a été rapidement développée. La ville possède 6 hôtels luxueux, 8 agences de tourisme et une équipe de véhicules touristiques. Toutes ces installations vous facilitent grandement.

Le lac de Niannü : Situé au nord-ouest du Jiangxi, le lac a 50 km2 du plan d’eau et 198 km2 de zone des paysages, dans lequel sont dispersés de nombreux îlots, sur lesquels il y a des grottes, des temples, ainsi que la cité sous marine, qui sont très attrayants.

La ville de Yichun
Située au nord-ouest du Jiangxi, Yichun possède 4 parcs forestiers du niveau national, 2 zones des paysages provinciales, 3 réserves naturelles provinciales. Parmi les cinq écoles du Dhyâna du bouddhisme chinois, il y a trois (Cao Dong, Lin Ji, Wei Yang) qui furent à Yichun.

Sanzhualun : Ces un des parcs forestiers de modèle du niveau national, qui est situé dans le district de Jinan. Dans le parc il y a la mer de roches bizarres, entre lesquelles serpente l’eau de source, les cascades se précipitent du haut de rocher, les brumes tourbillonnent dans la forêt. Nombreux sites historiques comme le temple Baofeng, la pagode de Ma Zhu des Tang, le mausolée de Kuang Zhong des Ming, la résidence de Liu Shengxu des Tang et la celle de Shu Baixiang des Qing, etc, sont incontournables.

Laisser un commentaire