Jiangsu

wuxi

Bref aperçu

Le Jiangsu est une province côtière du sud-est de la Chine (appelée simplement “Su”) qui se trouve en aval du Yangtsé et dont le territoire est constitué de plaines que parcourent le fleuve Yangtsé et le Grand Canal, et où s’étendent les lacs Taihu et Hongze. Cette province s’étend sur 100000 km2 et possède une population de 70 millions d’habitants, dont les nationalités sont han, hui et man, etc. Le Jiangsu est une des provinces les plus peuplées de la Chine. Sa capitale est Nanjing.

A l’époque des Printemps et Automnes (770 av. J.-C. – 476 av. J.-C.) et à celle des Royaumes Combattants (475 av. J.-C. – 221 av. J.-C.), cette région a été respectivement le siège de l’Etat des Wu et de celui des Chu. Sous la dynastie des Han (206 av. J.-C. – 220), elle fut sous l’autorité de Xuzhou et de Yangzhou; sous la dynastie des Yuan (1271-1368), elle fut subordonnée aux provinces du Henan et du Zhejiang; sous la dynastie des Ming (1368-1644), elle releva directement de Nanjing, et au temps des Qing (1654-1911), elle est devenue la province du Jiangsu. Le climat y est tempéré, les terres sont fertiles. Elle est abondante en riz, en blé, en coton, en soie et en poisson.

Le Jiangsu possède 41 lieux du patrimoine culturel protégés en priorité par l’Etat, 4 régions des Sites naturels et historiques d’intérêt national, 7 sites naturels et historiques d’intérêt provincial. Les ressources touristiques de cette province se caractérisent par le grand nombre de cours d’eau et de magnifiques monts; de plus, les villes touristiques y sont nombreuses et ont chacune leurs caractéristiques, tels que Nanjing qui fut le siège de six dynasties féodales, Suzhou connue pour ses jardins classiques, Wuxi où on peut découvrir la beauté des paysages du lac Taihu, Yangzhou où on peut trouver la culture des Han et des Tang. Yixing est riche en poterie, en articles de bambou et en thé. Xuzhou a été le lieu de naissance de la culture des Qin et des Han. Lianyugang et Nantong sont deux magnifiques villes portuaires, etc.

La promenade en barque-dragon sur le Grand Canal et l’excursion en bicyclette dans les villages et les vieilles bourgades sont non seulement agréables mais vous permettront aussi de connaître la culture chinoise ancienne et les coutumes des habitants.


Sites touristiques

La ville de Nanjing
Capitale du Jiangsu et centre politique, économique et culturel, Nanjing est aussi une des grandes villes anciennes et touristiques de la Chine. Dans l’antiquité, six dynasties féodales y ont installé leur capitale. Parmi les principaux sites naturels et historiques citons le mont Zhongshan, la cité de Shicheng, la rivière Huaihe, la Cité de Shicheng, le centre ville, les rives du Yangtsé, la Terrasse de la Pluie des fleurs, et le mont Xixia.

Le tombeau de Sun Yat-sen: Situé au pied du mont Zhongshan, ce tombeau a été construit en hommage à Sun Yat­sen, grand précurseur de la révolution chinoise. L’ensemble est constitué de voie dallée de 392 marches, de kiosques de stèles, de la salle commémorative et de la salle du cercueil. La salle commémorative abrite la statue en marbre de Sun Yat-sen assis et dans la salle du cercueil on peut voir sa statue couchée en marbre. Ce tombeau dont la construction a commencé en 1926 et s’est achevée en 1929 s’étend sur 80000 m2 et mesure 73 m de haut. Le plan de l’ensemble évoque la vue latérale d’une cloche.

Le tombeau Xiao Ling des Ming : Situé au pied du mont Zhongshan et construit en 1376, ce tombeau abrite les restes du fondateur de la dynastie des Ming, l’empereur Zhu Yuanzhang. C’est une des plus grandes nécropoles impériales existant encore aujourd’hui en Chine. On peut y trouver l’écurie, la porte de Dajin. la muraille d’enceinte carrée ainsi que des animaux et des personnages en pierre, etc.

La forteresse de Zhonghuamen : Installée au sud de la cité de Nanjing, cette forteresse a été construite au temps des Ming. C’est la plus grande forteresse ancienne en Chine. Elle est non seulement le symbole de la cité de Nanjing, mais est aussi représentative de la civilisation ancienne de la nation chinoise.

Les sites naturels et historiques de la rivière Huaihe : Le long de la rivière Huaihe, on peut trouver un grand nombre de sites naturels et historiques, parmi lesquels, l’embarcadère de Taoye, le temple du Confucius, la maison natale de Li Xiangjun, le parc Baiyingzhou, le jardin Zhanyuan, la forteresse de Zhonghuamen, etc.

Le lac Xuanwu : Situé au nord-est de Nanjing, le lac Xuanwu a un périmètre de 15 km et une surface de 444 hectares. Dans ce lac sont parsemés 5 îlots (Liangzhou. Huanzhou, Lingzhou, Cuizhou, Yingzhou) qui communiquent entre eux par des ponts et des digues.

Le lac Mochou : Situé à l’extérieur de la porte Shuixi, le lac s’étend sur 5 km de tour avec une surface de 40 hectares. Au temps des Qing, il fut considéré comme le premier site naturel de Nanjing. D’après la légende, à l’époque des Qi du Sud (479-502), une jeune fille de Luoyang (Henan) qui, pour épouser un homme vivant près de ce lac, donna son nom au lac Mochou. Les bords du lac Ont été aménagés en parc public où on peut admirer des magnifiques édifices.

La ville de Zhenjiang
Cette ville se trouve sur la rive sud du Yangtsé, à la jonction du Grand Canal et du fleuve Yangtsé. Il est très facile de s’y rendre par voie d’eau et ou de terre. La ville est baignée par le Yangtsé et dominée par des monts. Les principaux sites sont les monts Jinshan, Jiaoshan et Beimian ainsi que la région des paysages naturels dans la banlieue sud, etc.

La colline Jinshan : Au nord-ouest de la ville, cette colline, haute de 44 m, qui était à l’origine un îlot érigé au centre du fleuve, a été reliée à la rive sud du Yangtsé il y a plus de 100 ans. Sur la colline se trouvent le temple Jinshan, la pagode Cishou, la grotte du Dragon Blanc, la grotte de Fahai, etc.

La colline Jiaoshan : Au nord-est de la ville, cette colline est couverte d’une forêt touffue, pareille à un bloc de jade émergeant au milieu du Yangtsé. Au pied sud de la colline se trouve le temple Dinghui, à l’est se trouve la forêt de stèles qui sont au nombre de plus de 400. Ces dernières années, elle a été réaménagée.

La ville de Changzhou
Située au sud du Jiangsu, Changzhou est non seulement une ville industrielle en plein développement, mais elle est aussi connue au sud du Yangtsé pour ses nombreux sites naturels et historiques, parmi lesquels, le temple Tianning, le parc des Pruniers Rouges, la pierre à encre du poète Su Dongpo, le parc du pavillon Yizhuoting, les vestiges de la cité engloutie, etc., qui sont très célèbres.

Le temple Tianning : Situé dans la rue Jiefanglu de la ville, le temple, construit sous la dynastie des Tang, était auparavant constitué de 8 palais, 25 salles et 24 pavillons qui occupent 9 hectares, mais il ne reste plus aujourd’hui que le palais des Grands Esprits, le palais des Gardiens de Bouddha, le palais des Sages, le palais de Guanyin ainsi que la salle des Arhats, etc. Le palais des Grands Esprits, haut de 33 m, est de style architectural de l’époque des Ming.

La cité engloutie : A 7 km au sud de Changzhou, cette cité enfermée dans ses murs est un ensemble d’édifices très ancien qui sont encore aujourd’hui en très bon étal de conservation. La cité est entourée par trois murailles extérieure, intérieure et centrale qui sont chacune protégées par une douve. On y a trouvé les objets anciens précieux.

Le parc du pavillon Yizhouting : Il est situé dans la rue Jiefanglu, aux bords du Grand Canal. Sous la dynastie des Song du Sud, le célèbre poète Su Dongpo se rendit 11 fois en bateau à Changzhou. C’est pourquoi le pavillon Yizhouting fut construit aux bords du Grand Canal en son honneur. Aujourd’hui, ce lieu a été aménagé en parc public et on y voit des vestiges des Song et des Qing.

La ville de Wuxi
Etant l’une des meilleures villes touristiques de la Chine, Wuxi située au sud du Jiangsu, est bordée au sud par le lac Taihu, au nord par le Yangtsé et traversée par le Grand Canal. A Wuxi on trouve des paysages naturels de différents genres comme le lac Meiliang, le lac Lihu, Xihui, le mont Mashan, etc. Le lac Taihu constitue la principale attraction touristique de cette ville. Mais, la cité par elle-même qui date des Tang est aussi agréable, car il y a un grand nombre de sites historiques précieux.

Le jardin des Pruniers : Sis dans la banlieue de Wuxi sur la colline Hushan, ce jardin appartenait à l’origine à Xu Dianyi, lettré des Qing, On y a planté toutes sortes de fleurs et d’arbres ornementaux et surtout des pruniers rares qui attirent un nombre croissant de touristes chinois et étrangers.

La presqu’île de la Tortue (Yuantouzhu) : Au pied du mont Nandu sis en bordure du lac Taihu, cette presqu’île est entourée par les eaux. De là on peut contempler la vaste étendue du lac Taihu enveloppé de brumes. Les principaux sites sont: le pont Changchun, le phare installée sur la presqu’île de la Tortue, la salle Chenglan, le pavillon Feiyun, le temple Guangfu. le kiosque de la Lumière, le pont Wanlang, le mont Liangyuan et le mont Luding, etc.

La ville de Yixing
Située au sud du Jiangsu et sur la rive Ouest du lac Taihu, la ville est dominée par des monts couverts de forêt de bambous et de plantations de thé. Cette ville est connue pour la fabrication des ustensiles de porcelaine, aux alentours se trouvent de nombreuses grottes karstiques comme celles de Shanjuan, de Zhanggung, de Linggu, de Muli qui sont très visitées ainsi que le hameau Yunii, la bibliothèque de Su Dongpo et la bourgade de Dingshu.

La ville de Suzhou
Située au sud de la province du Jiangsu et proche du lac Taihu, Suzhou est une ancienne ville culturelle dont l’histoire est vieille de plus de 2500 ans. Les jardins classiques de Suzhou sont très réputés dans le monde, notamment le jardin du Maître des Filets, le jardin de la Politique des Simples, le jardin Liu, le hameau Huanxiu ainsi que le pavillon des Vagues, la Forêt des Lions, etc. Ils sont représentatifs de l’art des jardins paysagers en Chine. Aux environs de la ville, se trouvent trois bourgades anciennes, Zhouzhuang, Jiaozhi, Tongli, qui sont très visitées. Dès l’antiquité, Suzhou était appréciée comme lieu de villégiature réservé à une élite.

Le jardin de la Politique des Simples : C’est dans la rue Dongbei que se situe ce jardin privé, le plus grand de la ville de Suzhou. Il est non seulement protégé en priorité par l’Etat, mais a été aussi inscrit sur la liste du patrimoine mondial. On y voit un lac dominé par un pavillon, un kiosque, de petits ponts et des collines. L’agencement de ce jardin est harmonieux et simple.

La colline du Tigre : Cette colline, haute de 36 m, (encore appelée Haiyongshan), se trouve au nord­ouest de la ville. Elle comporte de nombreux sites historiques comme le palais Duanliang, la source de Hanhan, la Pierre pour mesurer l’épée, la Pierre des Mille, l’étang de l’Epée, etc. Au sommet de la colline du Tigre, se trouve la pagode penchée, en brique, de sept étages, construite en 961.

Zhouzhuang, Tongli, Jiaozhi : Ce sont trois bourgades anciennes Ires typiques du sud du Yangtsé. Dans la bourgade de Zhouzhuang, on peut trouver le pont double, la salle de la famille des Sheng et celle de la famille des Zhang, de plus, le jardin Tuisi de Tongli, le temple Baosheng de Jiaozhi ainsi que les parures portées par les habitants sont aussi très attrayants.

La ville de Yangzhou
Située au centre du Jiangsu, cette ville est bordée au sud par le Yangtsé, au nord par la rivière Haihe et traversée par le Grand Canal de Beijing­Hangzhuu. Vieille de 2480 ans d’histoire, Yangzhou fut jadis le centre économique et culturel du bassin du Yangtsé et de la Haihe, mais aussi un port du commerce ouvert très tôt vers l’extérieur. Le lac Shouxi, le pont Hongqiao, le pavillon des Pluies et des Nuages, les vingt-quatre ponts, le temple Daming, etc., rendent cette ville très attrayante.

Le musée de Marco Polo : Ce musée est installé dans le temple Tianning. Marco Polo, voyageur italien qui vécut en Chine pendant 17 ans, fut chargé par l’empire mongol de l’administration de la ville pendant 3 ans. Dans le musée sont exposés beaucoup de documents historiques décrivant la vie de ce voyageur en Chine.

Le lac Shouxi : Situé à l’ouest de Yangzhuu, ce lac, long et étroit, s’étend du pont Hongqiau au sud jusqu’à Shugang au nord, d’où le nom du lac. Il peut rivaliser avec le lac de l’Ouest de Hangzhou. Les bords du lac ont été aménagés en parc public où on peut découvrir des sites magnifiques, tels que le pont Dallong, le jardin Xu, le mont Xiaojinshan, le pavillon Wangchun, etc.

La ville de Taizhou
Située au centre du Jiangsu, la ville est limitée au sud par le Yangtsé, au nord par la rivière. Lixiahe et touche la plaine du nord du Jiangsu. Très ancienne, Taizhou a été dans l’antiquité la préfecture des Han et des Tang. Les sites principaux sont le temple Guangxiaolü, le parc de Mei Lanfang, un acteur célèbre, le sanctuaire Chongru, le parc du mont Taishan et le jardin de Rishe, etc.

Le concours de bateaux de Qintnng : Chaque année à l’occasion du 5 avril, les habitants du bourg de Qintong ont l’habitude d’organiser un concours de bateaux. Grâce à cette activité, ils peuvent non seulement exercer leur corps, mais aussi nouer des liens amicaux entre eux. Le spectacle est très animé.

La ville de Nantong
Située à l’est du Jiangsu et à l’embouchure d’accès du Yangtsé à la mer, cette ville portuaire est non seulement on centre important pour la distribution de marchandises du bassin du Yangtsé, mais aussi le lieu de naissance de l’industrie textile en Chine. Les sites principaux sont le mont Langshan, le parc Nanjiao, le musée de Nantong et le musée des textiles, etc.

Le mont Langshan : Dominant les bords du Yangtsé, le mont Langshan est limitrophe à l’est des monts Junehan et Jianshan, à l’ouest des monts Ma’an et Huangni. Au sommet de ce mont, on peut contempler toute la beauté des paysages entourant le fleuve Yangtsé. On y peut aussi trouver des sites historiques comme le palais des Sages, la salle de Faru, etc.

La ville de Yancheng
Cette ville qui se trouve au centre de la plaine du Yangtsé et du Huaihe est bordée à l’est par la mer Jaune. Dans la banlieue ouest de la ville s’étend une vaste zone de marais dont les paysages naturels sont très attrayants. On y trouve beaucoup de sites originaux comme la réserve des oiseaux précieux de Huaitu, la réserve des cerfs de David de Dafeng, le jardin des pivoines, le lac Dazong, la région des paysages naturels de Jiulongkou ainsi que le musée à la mémoire de la fondation de la Nouvelle IVe Armée, etc.

La réserve des cerfs de David de Dafeng : Elle se situe près de la mer Jaune au sud-est de Dafeng. C’est la plus grande réserve de cerfs de David au monde. Actuellement plus de 290 cerfs de David y vivent.

La ville de Xuzhou
Située au nord du Jiangsu, cette ville très ancienne recèle de nombreux sites historiques et naturels, citons notamment, les peintures pariétales et les sculptures des Han, les guerriers et les chevaux en terre cuite des Han de l’Ouest, des tombeaux des Han du mont Dongshan, le mont Yunlong, le lac Yunlong ainsi que la réserve des forêts du mont Quanshan, etc.

Les guerriers et les chevaux en terre cuite des Han de l’Ouest : Ils ont été découverts en 1984 dans le mont des Lions de Xuzhou après les guerriers et les chevaux en terre cuite à Yangjiawan près de Xianyang et ceux du tombeau de l’empereur Shihuangdi des Qin à Lintong près de Xi’an. Leur envergure vient juste après les guerriers et les chevaux en terre cuite des Qin. Il y a 7 fosses sur l’emplacement des quelles on a construit un musée en 1985.

La ville de Suqian
La ville qui se situe au nord du Jiangsu est arrosée par les lacs Hongze et Luoma où vivent on grand nombre d’oiseaux rares. De plus, la maison natale du roi Xiangyu des Chu et la résidence de l’empereur Qianlong des Qing sont des sites historiques très visités.

La résidence de l’empereur Qianlong : Installée dans le bourg de Zaohe sur la rive sud du lac Luoma, cette résidence, construite en 1684, couvre quelque 2 hectares. La composition architecturale est imposante. L’ensemble est constitué de palais, de pavillons et de kiosques.

La ville de Lianyungang
Située au nord-est de Jiangsu et bordée par la mer Jaune, Lianyungang est une ville importante ouverte sur l’extérieur dans la région côtière de l’Est de Chine. La ville dispose de grandes ressources touristiques de plus, la cuisine à base des produits de mer est très appréciée. Les sites principaux sont le mont des Heurs et des Fruits, le port de Lianyungang, la région des paysages naturels de Sucheng, la région des paysages naturels de Donglei ainsi que les sculptures rupestres du mont Kongwang, etc.

Le mont des Fleurs et des Fruits : Situé à Yuntaishan de Lianyongang, ce mont couvert par des fleurs et des fruitiers a 625 m d’altitude. On peut y voir beaucoup de grottes aux formes bizarres. Bien des sites historiques répartis dans le mont évoquent le pèlerinage vers l’Ouest, roman classique chinois. A l’époque des Tang, des Song, des Ming et des Qing, on y a construisit beaucoup de pagodes, de temples et de palais, parmi lesquels, le palais Sanyuan, la pagode de A Yu du temple Haiqïng dont les sculptures de pierre sont très célèbres.

La ville de Huaiying
Située au nord du Jiangsu et au confluent du Grand Canal et de l’ancienne rivière Huaihe, la ville a plus de 2200 ans d’histoire. Les sites importants sont le jardin de Chuxiu, le jardin de Qingyan, le pavillon Zhenhuai, le musée de Zhou Enlai, etc.

Huai’an : Située au centre de la plaine du nord du Jiangsu et au confluent du Grand Canal et du canal d’irrigation du nord du Jiangsu, c’est une ville très ancienne, où naquirent des hommes célèbres. On peut y trouver beaucoup de sites historiques, tels que le parc du lac Shaohu, la pagode Wentong, le sanctuaire de Guan Tianpei, le musée de Liang Hongyu, la terrasse de Hanhou et la maison natale de Wu Chengen, etc.


Gastronomie

Réputé comme le « pays du poisson et du riz », le Jiangsu possède une grande variété de produits qui favorisent le développement de la gastronomie de cette province. Il y a notamment, la cuisine de Huaiyang qui, grâce à ses assaisonnements de qualité et à ses recettes recherchées, a été classée parmi les quatre grandes cuisines de la Chine. Les mets les plus représentatifs sont les grandes boulettes de viande cuites à l’étuvée, le canard de Santao, les crevettes décortiquées en forme de Lanterne de palais, le fromage de soja de Wensi, la tête de poisson cuite à l’étuvée, etc. En outre, certains mets développés sur la base de la cuisine de Huaiyang comme ceux de Jingsu, de Suxi et de Xuhai, etc., sont aussi savoureux.


Les achats

Les objets d’art artisanaux du Jiangsu, variés et finement ouvragés, Ont bonne réputation en Chine comme à l’étranger.

Les pierres aux veinures multicolores de la Terrasse de la Pluies des fleurs de Nanjing

Cette sorte de pierre est surnommé l’agate de Yuhua. Les pierres sont présentées au fond d’un récipient rempli d’eau, ce qui avive leurs teintes. Grâce à leurs belles veinures, elles sont très appréciées par les amateurs.

Les broderies de Suzhou

Les broderies de Suzhou ont une longue histoire et sont connues à la fois pour leur qualité, mais aussi pour la variété de leurs dessins. Elles ont obtenu à plusieurs reprises des prix au niveau provincial, national et international.

Les articles en laque de Yangzhou

La fabrication des articles en laque peut remonter très loin dans l’histoire de Yangzhou. On peut y trouver 6 gammes comprenant plus de 500 modèles tels que les sculptures en laque incrustées de jade, les articles en laque incrustés d’os et de pierre et les gravures en laque, etc.

Les figurines en argile de Wuxi

Fabriquées avec l’argile du mont Huishan, les figurines ont pour thème principal des personnages, des oiseaux, et des animaux dont les images, exagérées et humoristiques, sont très vivantes.

Les poteries en grès rouge de Yixing

Très anciennes, ces poteries Sont fabriquées du grès rouge de cette localité, dont les formes sont anciennes et rustiques. Elles servent d’ustensiles courants et d’objets ornementaux.


Divertissements

La musique orchestrale (Sizhu) du Sud de Chine : Cette musique est très populaire dans les provinces du Sud de Chine comme le Jiangsu, etc. Il y a trois sortes de mélodies: la variation, le rondeau et l’ensemble instrumental.