Heilongjiang

heilongjiang2

Bref aperçu

La province du Heilongjiang est située dans le nord-est de la Chine. Des conditions géographiques, topographiques et climatiques particulières composent les caractères simple, original et mystérieux du Heilongjiang. Le Grand Xing’an et le Petit Xing’an, la vaste plaine de Sanjiang, des steppes marécageuses aux herbes exubérantes, de larges forêts couvertes de neige pendant une longue période, le mystérieux lac Xingkai, le relief volcanique de Wudalianchi, le lac Jingbo, un lac au barrage construit sur haute montagne, la civilisation d’origine des Jin, celle de l’Etat de Bohai… Le Heilongjiang offre aux touristes un grand choix de programmes : le programme du pays de la neige, l’itinéraire de la forêt, le circuit pour estivants, le programme de tourisme dans des pays étrangers contingents à la province, le programme dans les zones frontalières, etc. Une vaste zone touristique s’est formée, ayant comme centre la ville de Harbin et rayonnant dans toutes les directions : Mudanjiang à l’est, Jiamusi au noed-est, Yichun, Heihe, et le Grand Xing’an au nord, ainsi que l’itinéraire en forme de L qui relie Harbin aux fleuves frontalières de la Chine et de la Russie. Possédant un paysage naturel singulier et équipé d’installations touristiques parfaites et d’un service de qualité, le Heilongjiang est prêt à recevoir les touristes chinois et étrangers. Un voyage au Heilongjiang vous fera sans aucun doute ressentir le charme ans fin du retour à la nature.


Sites touristiques

Harbin
Capitale du Heilongjiang et centre politique, économique et culturel de la Chine du Nord-Est, Harbin est une ville historique et touristique très connue. Elle s’étend sur 56579 km2 (dont la zone urbaine représente 1637 km2) et compte une population de 9,353 millions d’habitants dont 3,24 millions de citadins.

Grâce à sa longue histoire, Harbin regroupe les histoires et les cultures des ethnies minoritaires septentrionales, et aussi combine les cultures chinoise et étrangères, ce qui se traduit par la présence des architectures occidentales de toutes les écoles, dont des églises orthodoxes, catholiques et protestantes, qui ont valu à Harbin le renom de « petit Paris de l’Orient ».

Harbin est caractérisée par un paysage naturel pittoresque, la présence des quatre saisons et une culture à multiples facettes. L’île du Soleil, le parc naturel des tigres de la Chine du Nord-Est, le jardin de Staline de style européen au bord du Songhua, la piste de ski de Yabuli, les monts Erlong et Songfeng, la chasse de Yuquan sont de hauts lieux touristiques. Harbin est aussi l’un des berceaux de la « culture de la neige et de la glace » dans le monde : le ski de haute montagne à Yahuli, l’exposition des lanternes de glace dans le jardin de Zhaolin, la natation d’hiver dans le Songhua. En plus, il faut noter la foire de Harbin et le concert « Été de Harbin », tous deux très connus en Chine comme à l’étranger.

Avenue Zhongyang : Située dans l’arrondissement Daoli et mesurant 1450 m de long et 21,34 m de large, c’est une rue historique et culturelle originale et une rue commerçante importante. Définie comme rue piétonne en 1997 par l’autorité de Harbin, l’avenue Zhongyang doit son charme aux architectures de style européen qui la bordent. Aujourd’hui, on peut y toue des achats et des loisirs, admirer les bâtiments européens, et assister à des concerts.

Cathédrale Saint Sophie : Située dans la rue Toulong, la cathédrale Saint Sophie est l’une des architectures de couleur européenne. Construite en 1907, elle a subi une restauration complète entre 1923 et 1932. Le plan de l’église est en forme de croix symétrique. Cette oeuvre du style byzantin mesure 53 m de haut.

Les bâtiments anciens : Harbin est connue pour l’originalité de son architecture: la plupart de ses monuments sont de style européen, depuis le style gothique jusqu’au style byzantin en passant par le style russe.

Le tigre de la Chine du Nord-Est : Le tigre de la Chine du Nord-Est, l’un des animaux de première catégorie mis sous la protection de l’État et une espèce en voie de disparition, vit principalement dans les forêts du Heilongjiang et du Jilin. A Harbin, on trouve le plus grand parc naturel des tigres de la Chine du Nord-Est du monde, et à Mudanjiang le plus grand centre de reproduction du monde pour cet animal – le centre de Weihushan.

Musée du Heilongjiang : Situé 50 rue Hongjun, arrondissement Nangang, ce musée général créé en 1922 conserve 104000 objets culturels et historiques et spécimens naturels.

Temple Wenmiao : Situé dans la rue Wenmiao, le temple Wenmiao, construit en 1926, constitue l’ensemble architectural le plus grand et le mieux conservé aujourd’hui du Heilongjiang et le plus grand temple de Confucius de la Chine du Nord-Est.

Temple Jile : Situé dans la rue Dongdazhijie, dans l’arrondissement Nangang, et construit en 1921, cet édifice qui s’étend sur une superficie de 17000 m est l’un des quatre temples bouddhistes de la Chine du Nord-Est.

Ile du Soleil : Située sur la rive nord du Songhua et s’étendant sur une superficie de 4 millions de m2, la zone touristique de l’île du Soleil est connue surtout pour son eau limpide, son sable blanc, son ciel bleu, ses bois verts et son ensemble de villas.

Festival de la Neige et de la Glace : Il a lieu du 5 janvier à la mi-février. Les touristes peuvent visiter le « Monde de la neige et de la glace sur les bords du Songhua », admirer les lanternes de glace et le magique art sculptural sur glace, participer à des activités sportives, patinage, ski, bateau de glace, traîneau de glace, natation d’hiver.

Piste de ski de Longzhu : Située à 56 km au nord-est de Harbin, la piste est équipée d’installations touristiques de ski complètes et modernes. On peut conduire une moto-neige ou prendre un traîneau tiré par des chevaux ou des chiens.

Station de ski de Yabuli : Situtée à 200 km à l’est de Harbin et avec un point culminant de 1000,8 m. cette station équipée de parfaites installations touristiques et offrant des services de qualité en est la plus grande du genre en Chine. La période d’enneigement y est de 170 jours et celle de ski, d’à peu près 150 jours, entre la mi-novembre et la mi-avril. Les autres saisons sont aussi agréables pour les vacanciers.

Mudanjiang
Ville touristique centrale du circuit du sud-est du Heilongjiang et ayant sous sa juridiction Hailin, Ning’an, Muling, Suifenhe, Linkou et Dongning, Mudanjiang possède en outre deux postes douaniers nationaux de première catégorie : ceux de Suifenhe et de Dongning. Ses sites principaux sont le lac Jingbo, le lac Lianhua, le mont Mudan, la forêt des cratères, les ruines de l’État de Bohai, le pays de la neige de Hailin, le centre cinématographique de Weihushan et le parc naturel des tigres de la Chine du Nord-Est de Weibushan.

Lac Jingbo : Situé à 110 km de Mudanjiang et figurant parmi les sites tout touristiques et monuments historiques nationaux, le lac, entrecoupé par de nombreux îlots, a été formé il y a environ 1000 ans par le bouchage du cours du Songhua par les laves basaltiques. On trouve parmi les principaux sites la chute de Diaoshuilou, la porte de Zhenzhu, les monts Dagu et Xiaogu. La forêt vierge des cratères située à 50 km à l’ouest du lac Jingho, est une réserve naturelle nationale. Dix cratères de diverses dimensions et formes, au bout de plusieurs milliers d’années, forment une dépression où une forêt vierge est née.

Les ruines de l’Etat de Bohai : Shangjing fut une ville célèbre de l’État de Bohai au Moyen­Age ; elle se trouve dans l’actuel bourg do Bohai, à Ning’an. On y voit aujourd’hui les rutines de la résidence de Longquan, de Longjing, du palais royal, d’un temple, d’un tombeau, d’un pont.

Centre cinématographique : Situé dans le bourg de Hengdaohe, il a été construit pour le tournage du téléfilm Linhai xueyuan, caractérisé par les scènes de neige.

Suifenhe : Réputée comme « ville des bannières de l’Orient » et « ville commerçante frontalière », Suifenhe n’est distante que de 230 km de la ville russe Vladivostok et constitue un passage important du circuit touristique dans les régions frontalières russes.

Dongning : La grotte des Immortels, le pont des Immortels, le pic du Général, touts ces lieux offrent un plaisir sans fin aux touristes. Dongning est aussi un poste douanier important pour le tourisme et le commerce à la frontière sino-russe.

Jixi
Situé dans le sud-est du Heilongjiang, Jixi abonde en ressources touristiques. Les principaux sites sont le lac Xingkai, le fleuve Wusuli, le lac Yueya, la forteresse de Hutou et l’île de Zhenbao. Jixi possède deux postes douaniers terrestres nationaux de première catégorie, ceux de Mishan et de Jixiang. Cinq circuits circuit au programme touristique de Jixi : circuit des régions frontalières, circuit écologique, circuit du paysage, circuit de l’agriculture verte, circuit des secteurs minier et industriel.

Lac Xingkai : Surnommé « émeraude de la Chine du Nord », le lac Xingkai, né d’une éruption volcanique, sert de frontière sino-russe. Il est aussi connu pour le poisson blanc, un fameux poisson d’eau douce.

Jiamusi
Située dans la plaine de Sanjiang, dans le nord-est du Heilongjiang, la ville de Jiamusi est séparée de la Russie par les fleuves Heilong (l’Amour) et Wusuli. Elle est le centre touristique du nord-est du Heilongjiang. Le bourg de Wusu, situé à l’extrémité est de la Chine, est l’un des endroits où le Soleil se lève le plus tôt.

Jiejinkou : Situé dans le district de Tongjiang, Jiejinkou est principalement peuplé de Hotchehs dont les coutumes attirent de nombreux touristes. Baigné d’un côté par le fleuve Heilong, et bordé des trois autres côtés par la montagne, Jiejinkou a un paysage pittoresque et un climat agréable. On peut y déguster le grand saumon et l’esturgeon.

Ile de Chenxing : L’île de Chenxing, composée de dix îlots de 11,25 km2 de surface totale, est constituée de sable. Elle est située dans le fleuve Songhua (Songari), au nord de Jiamusi, et est connue pour l’originalité de son paysage: verdure, parfum de fleurs, chants d’oiseaux, calme…

Réserve naturelle de Honghe : D’une superficie de 16333 ha, elle abrite 600 plantes marécageuses, 120 espèces d’oiseaux migrateurs et échassiers de même qu’une quarantaine de bêtes sauvages.

Yichun
Situé dans l’inté­rieur du Petit Xing’an et séparé de la Russie par le Heilong, Yichun est réputé comme « pays d’origine des pins de Corée et des dinosaures ». Les principales activités touristiques sont la visite des régions de neige et de glace, de la forêt de pierre et de la zone frontalière, le ski, l’exploration de la flore et de la faune dans la forêt vierge, l’admiration des oiseaux, l’exploration, le rafting, la pêche à la ligne.

Zone touristique de Maolangou : Située dans la vaste forêt du Petit Xing’ati, à 67 km du district de Jiayin, cette zone abrite les sites suivants : l’étang des Fées, le pic du Prince, le pic de la Tête de l’Ours, le pic de Pigeon, l’Homme-pierre, la Grand-mère-pierre, l’étang du Dragon noir et sa pierre gardienne, la source de Danfeng. La forêt de pierre constitue le site le plus célèbre de Maolangou.

Station de vacances de Huilongwan : Sttuée dans la zone touristique de Meixi, au milieu du Petit Xing’an, la station est un endroit idéal pour le tourisme et les vacances. Dans son lac vivent une quarantaine d’espèces de poissons. On trouve des villas de style européen.

Heihe
Située sur la frontière sino-russe du nord-ouest, la ville de Heihe est séparée de Blagovechtechensk en Russie par le Heilong. On peut visiter le lac Wudalianchi, la ville ancienne d’Aihui, le Heilong, les villages habités par les Orochons. On peut aussi y faire du rafting.

Aihui : Située à 31 km de Heihe, cette ville évoque la signature entre la Chine et la Russie du «Traité d’Aihui », un traité inégal, en 1858.

Zone touristique de Wudalianchi : Elle est l’une des quarante zones touristiques aux plus beaux paysages de la Chine et une réserve naturelle nationale. Ici quatorze volcans anciens et nouveaux dont les caractéristiques géologiques et topographiques ont été parfaitement conservées ont valu à cette zone le renom de « musée naturel des volcans ». Le lac Wudalianchi qui a cinq bassins communicants a été formé par le bouchage de la rivière Bailong par des laves, d’où son nom (Cinq étangs reliés). L’eau minérale que la zone embouteille est l’une des trois marques d’eau de source froide au monde.

Le Grand Xing’an
Le Grand Xing’an se trouve près de la frontière sino-russe. Ses forêts, le monde glacial, le fleuve frontalier et le « village boréal » méritent d’être visités. Mohe, qui a une longue histoire, est surtout connu pour le « fossé de Yanzhi » et la « Voie antique de l’Or ». Les Owenkhs vivent en groupe compact dans le Grand Xing’an, les coutumes traditionnelles de cette ethnie nomade du Nord de la Chine sont conservées.

Village boréal : Situé à 53°33’ de latitude nord et séparé de la Russie par le Heilong, c’est le village le plus au nord du continent chinois. On peut y visiter le poste militaire, admirer l’aurore boréale et la nuit blanche qui tombe au solstice d’été.

Guli : Situé à 80 km à l’est de Jiagedaji, Guli offre un programme touristique charmant : visite de sites et monuments, pêche à la ligne, rafting…

Daqing
Située dans la plaine de Songhua-Nenjiang. Daqing est une ville industrielle spécialisée dans la chimie et la pétrochimie. Elle offre aussi de nombreuses activités touristiques : admiration d’oiseaux, vacances, convalescence, course de chevaux dans la steppe de Durbud.

Qiqihar
Située dans la plaine de Songhua-Nenjiang, aussi jolie que fertile, la ville de Qiqihar a une histoire de 300 ans. Centre touristique de l’Ouest du Heilongjiang, Qiqihar doit son surnom de « ville des grues » à Zhalong, où ces oiseaux vivent en nombre très important.

Réserve naturelle de Zhalong : Située à 26 km au sud-est de Qiqihar et d’une superficie de 210000 ha, la réserve naturelle de Zhalong présente un paysage magnifique composé principalement dune vaste surface de marais aux roseaux et de lacs où vivent 150 espèces d’oiseaux. Parmi les grues, très nombreuses et d’espèces variées, la plus connue est la grue à couronne rouge.

Lac Lianhuan : Situé dans le district autonome mongol de Dorbod, le lac Lianhuan, composé de dix-huit lacs communicants, abrite de nombreux échassiers. On pratique la chasse à ces oiseaux.

Parc Longsha : Situé au centre-ville de Qiqihar, le parc a été construit en 1897. C’est un endroit idéal pour fuir la chaleur et admirer les oiseaux. Le festival du paysage de glace organisé chaque hiver dans le parc est une autre occasion de détente.

Mosquée Bukui : Datant du milieu du XVIIe siècle et composée des mosquées de l’Est et de l’Ouest, la mosquée Bukui renferme des objets rares: un manuscrit du Coran et Sishujizhu, publié en 1858.

Monastère Dacheng : Construit en 1939, le monastère Dacheng (Grand véhicule), de style traditionnel chinois, est l’un des plus grands bâtiments au toit vernissé qui existent au Heilongjiang.


Achats

Aliments
Pain et saucisson de Qiulin, saucisse séchée de Zhengyanglou, saucisse au ginseng et à l’astragale, tripes aux pignons, gâteaux de la Lune de Laodingfeng, etc.

Spécialités
Ginseng, martre, bois de cerf, tétras, museau d’élan, auriculaire, pignon, grenouille de Chine, légumes sauvages, grand saumon, esturgeon, eau minérale de Wudalianchi.

Produits d’artisanat
Tableaux faits de paille, sculptures sur cornes d’animaux et sur écorces d’arbres, tricots de Songjiang, bijoux en fil de soie, fleurs séchées, boîtes à thé en bois de lilas.


Gastronomie

Les spécialités du Heilongjiang sont la rougoo de Baixiangyuan, la roubinq de la pâtisserie de Xianghe, la galette guoloo de la pâtisserie de Luxin, la galette huitoubing de la famille Liu, la patte de porc du restaurant Binpeng. la galette farcie du restaurant Fangyuan, les jioozi Maomao cuites à la vapeur, la galette jinbing de Xuelong, la galette rangzi shaohing de Wuchang, la tête de pore de l’hôtel Hecheng Oiqihar.

One thought on “Heilongjiang